Zurich: Détails sur l'arrestation du député européen
Actualisé

ZurichDétails sur l'arrestation du député européen

Miloslav Ransdorf a été arrêté jeudi dans une banque zurichoise. Il voulait retirer plus de 300 millions d'euros avec de faux papiers. Le politicien a été relâché. Un de ses «complices» est toujours en prison.

par
ep/nab/ofu
Miloslav Ransdorf a été relâché la semaine dernière.

Miloslav Ransdorf a été relâché la semaine dernière.

Un député européen tchèque communiste, Miloslav Ransdorf, a été arrêté jeudi dernier dans une filiale de la Banque cantonale de Zurich. Il est soupçonné d'infraction contre le patrimoine, avait indiqué vendredi une porte-parole de la police zurichoise.

On en sait désormais un peu plus sur les raisons qui ont mené à son arrestation. Selon Spiegel Online, l'homme politique aurait tenté de retirer plus de 300 millions d'euros avec de faux papiers. Selon le quotidien allemand, Miloslav Ransdorf était accompagné de trois autres hommes, originaires de Slovaquie. Deux des Slovaques auraient déjà été condamnés dans le passé pour délits fiscaux et escroquerie.

Le politicien se défend

Corinne Bouvard, porte-parole du Ministère public en charge de l'affaire, a confirmé lundi que Miloslav Ransdorf ainsi que deux des trois hommes qui l'accompagnaient ont été relâchés la semaine dernière. Le quatrième homme est toujours en prison. Une demande a été déposée pour qu'il puisse être placé en détention provisoire. Corinne Bouvard n'a pas souhaité donner de précisions supplémentaires sur l'affaire.

Ce n'est pas la première fois que Miloslav Ransdorf fait parler de lui. En 2013, il avait essayé de s'inscrire sur la liste de présences du Parlement européen pour encaisser la somme quotidienne de 300 francs alors qu'il était absent. Lorsque des reporters l'avaient confronté à cela, le Tchèque en était venu aux mains.

De son côté, le député européen a assuré aux médias qu'il a voulu retirer la grosse somme d'argent à la demande d'un client de la banque. Il a par ailleurs précisé qu'il était en possession d'une procuration. Il a insisté sur le fait que cette procuration n'était pas un faux.

Ton opinion