18.09.2020 à 10:35

DIMINUTION DE LA FACTURE D’ÉLECTRICITÉDétectez les énergivores dans votre maison

Éliminez les énergivores dans la cuisine, la salle de bains ou le salon grâce à des conseils simples et économisez ainsi de l'électricité et de l'argent.

de
Stephanie Sigrist
La facture d'électricité moyenne d'un ménage privé suisse sera de 932 francs en moyenne en 2020.

La facture d'électricité moyenne d'un ménage privé suisse sera de 932 francs en moyenne en 2020.

LAB/Marc Dahinden

Selon le portail Statista, la consommation d'électricité par habitant en Suisse a légèrement diminué depuis 2015. Cependant, les ménages privés consomment environ un tiers de l’énergie. En 2020, les ménages privés paieront en moyenne 20,7 centimes par kilowattheure d'électricité, soit 0,2 centime de plus que l'année précédente. La facture d'électricité moyenne d'un ménage privé suisse sera de 932 francs en moyenne cette année. Découvrez ici où se cachent les gros consommateurs d'énergie dans votre maison et comment vous pouvez réduire votre consommation d'électricité et économiser de l'argent.

Pertes d’eau: en ce qui concerne les économies d'eau, il faut distinguer l'eau froide de l'eau chaude. Alors que l'eau froide en Suisse est souvent disponible en quantité presque excessive, l'eau chaude consomme beaucoup d'énergie. Dans le bilan thermique d'un ménage moyen, 20 à 50 % sont utilisés pour le chauffage de l'eau. Il existe des moyens simples pour l’économiser et réduire les coûts sans perdre en confort, comme se laver les mains à l'eau froide, ne pas laisser couler l'eau lorsqu’on se brosse les dents et prendre des douches au lieu des bains permet de réduire la consommation d’eau et les frais d'électricité afférents.

Appareils inefficaces: en Suisse, certains appareils électriques doivent être étiquetés avec un label énergétique, conformément à la législation européenne. Celui-ci fournit des informations sur la consommation énergétique des appareils. Selon leur classe d’efficacité énergétique, des appareils de cuisine efficients permettent d’économiser beaucoup d'énergie. Les appareils de réfrigération, par exemple, doivent porter une étiquette énergétique, où figurent des informations sur la consommation d'énergie, l’efficacité énergétique, la puissance frigorifique et le niveau sonore. Depuis 2013, seuls les réfrigérateurs qui atteignent la classe d'efficacité énergétique A++ peuvent être vendus. La consommation énergétique des réfrigérateurs et congélateurs diminue régulièrement depuis des années. La nette amélioration de l’isolation permet de faire des économies d'énergie allant jusqu'à 80% avec les meilleurs appareils actuels. Les vieux réfrigérateurs sont souvent donnés à des collocations d'étudiants. Cependant, les coûts d'électricité liés ne sont souvent pas inclus dans ce calcul: un ancien modèle de réfrigérateur ou congélateur de type C coûte environ 100 francs par an en électricité, contre 32 francs pour un nouvel appareil de la classe A+++. L’achat d’un nouvel appareil de réfrigération requiert donc une réflexion au préalable.

Réfrigérateurs et congélateurs trop froids: plus de 4,4 millions de réfrigérateurs sont en service jour et nuit en Suisse. Le réglage des températures dans les compartiments de refroidissement a une influence sur la consommation d'énergie des réfrigérateurs et des congélateurs. À 4°C au lieu de 6°C, un réfrigérateur a besoin de 10% d'électricité supplémentaire. L’été ou lorsque la pièce est chauffée, et que la température de la pièce est plus élevée, une plus grande puissance frigorifique est nécessaire. Une température de 5°C est idéale pour la plupart des aliments, sauf pour certains comme le poisson où une température légèrement inférieure est recommandée. D'ailleurs, l’endroit le plus froid du frigo se trouve habituellement au niveau de la tablette inférieure, au-dessus des tiroirs. Un réglage de 3 à 5 est généralement préconisé en été, et les niveaux 1 à 3 sont souvent suffisants en hiver.

Perte d’énergie à cause de l’éclairage: environ sept milliards de kilowattheures d'électricité sont utilisés pour l'éclairage en Suisse. Cela correspond à 12% de la consommation totale d'électricité. Selon SuisseEnergie, les besoins en énergie pour l'éclairage pourraient être réduits de moitié d'ici 2025 grâce à des mesures simples. Tant les locataires que les propriétaires peuvent contribuer à une réduction massive de la consommation d'énergie dans ce domaine, car il n'y a guère d'autre endroit où il est aussi facile d'économiser l'électricité que l'éclairage. Au début de la conception d'un bâtiment, il est important de planifier un apport suffisant de lumière naturelle. S'il y en a suffisamment à l'intérieur du bâtiment grâce au soleil, moins d'éclairage artificiel sera nécessaire. Une bonne gestion de la lumière du jour peut permettre d'économiser non seulement l'énergie pour éclairage mais aussi l'énergie de chauffage et d'accroître considérablement le bien-être des personnes dans le bâtiment. En outre, il n'est pas possible de se passer de lampes LED pour un éclairage efficace énergétiquement. Elles sont deux fois plus efficaces que les lampes fluorescentes et jusqu'à dix fois plus efficaces que les lampes halogènes. Les lampes LED ont largement fait leurs preuves en termes d'efficacité énergétique, mais sont également les plus performantes en termes de qualité d'éclairage et de durée de vie. En plus de choisir les bonnes sources de lumière et les bons luminaires, une remise en question de nos habitudes d'éclairage peut contribuer grandement à réduire la consommation d'électricité.

Laver à trop hautes températures: chauffer l’eau est ce qui consomme le plus d’énergie pour les deux millions de machines à laver des ménages suisses. Selon le mode, ceci requiert jusqu'à deux tiers de la consommation totale d'énergie. Avec les détergents modernes, une température de lavage à 30°C est très souvent suffisante pour le linge peu ou moyennement sale. À basse température, le tissu du vêtement est également protégé. En lavant à 30°C, vous pouvez économiser jusqu'à 70% d'électricité par rapport à un lavage à 90°C, et environ 20% par rapport à un lavage à 40°C. À 30°C, mettre plus de détergent qu’à des températures de lavage plus chaudes n’est pas nécessaire. Toutes les machines à laver modernes et la plupart des détergents proposés aujourd'hui sont adaptés au lavage à froid.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!