Actualisé 03.08.2011 à 14:46

Incarcération en Russie

Détenu à Moscou et dans un état «critique»

Un britannique détenu à une prison de Moscou (Russie) depuis fin juin serait dans un état de santé critique et ne recevrait pas les soins adéquats.

Un ressortissant britannique placé en détention provisoire à Moscou dans une affaire de casinos clandestins se trouve dans un «état critique», a déclaré mercredi son avocate, une affirmation contestée par un responsable de la prison.

Darren Keane, 43 ans, souffre de thrombophlébite, une inflammation due à la formation de caillots de sang, et «il se trouve dans un état critique», a déclaré à l'AFP son avocate, Anna Medvedeva.

«Sa jambe gauche a enflé et il a de la température», a-t-elle ajouté.

M. Keane est détenu à la prison Boutyrka à Moscou depuis fin juin après avoir été inculpé d'activités commerciales illégales, alors que cet établissement n'a «pas les équipements appropriés pour détecter des caillots de sang», a relevé l'avocate.

Les services de la prison «ne lui donnent pas de médicaments», a-t-elle ajouté.

Les proches du détenu lui font parvenir des médicaments, mais aucun médecin ne surveille son état, selon Mme Medvedeva.

La prison réfute

Contactée par l'AFP, une porte-parole de la prison a indiqué que M. Keane suivait un traitement à la prison Matrosskaïa Tichina, mieux équipée, et a réfuté que le détenu soit dans un état critique.

«J'ai parlé au chef de la prison (Matrosskaïa Tichina). Il a dit qu'il (Keane) était dans un état satisfaisant. Il suit le traitement médical dont il a besoin», a-t-elle ajouté.

Casino illégal

M. Keane est le PDG de la société Storm International qui exploite des casinos dans l'ex-URSS et gérait un grand casino au centre de Moscou avant l'interdiction en 2009 de ces maisons de jeux, désormais confinés dans quatre régions russes.

Cette affaire rappelle le cas de Sergueï Magnitski, juriste d'un fonds d'investissement occidental mort en 2009 à Moscou au cours de sa détention provisoire, apparemment faute de soins pour des problèmes rénaux aigus.

Arrêté en 2008 sous l'accusation de fraude fiscale et incarcéré à la prison Boutyrka, Magnitski avait été transféré à la prison Matrosskaïa Tichina la veille de son décès. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!