Politique suisse: Détournement d'adresses internet des partis gouvernementaux

Actualisé

Politique suisseDétournement d'adresses internet des partis gouvernementaux

Le Parti bourgeois-démocratique (PBD) fait à nouveau parler de lui sur la toile.

En tapant les dénominations alémaniques du PDC, PRD, PS et UDC, assorties d'un «.tv», l'internaute atterrit sur un site publicitaire du PBD. Le président du parti Hans Grunder va faire supprimer la déviation.

Le site publicitaire incriminé est consacré au Glaronais Martin Landolt, candidat bourgeois-démocratique à l'élection complémentaire au Conseil national du 8 février prochain. L'UDC s'en était plaint en juillet déjà. Radicaux et démocrates- chrétiens, qui soutiennent la candidature de Martin Landolt, désapprouvent eux aussi la méthode.

Le président du PBD Hans Grunder va prier l'exploitante du site de mettre un terme à la déviation sur ce site de soutien, a-t-il déclaré vendredi à l'ATS. Il confirmait une information révélée par la «Südostschweiz».

Pour lui, cette déviation ne s'accorde pas avec le style du parti, «correct et orienté sur des solutions.» Il dit en outre ne pas avoir été averti de la démarche, sauf concernant «svp.tv» (»udc.tv»).

Exploitante prête à céder

La déviation avait été mise en place par une membre du comité du PBD glaronais, Regula Marti. Cette dernière travaille pour une société de production chargée de la présence du PBD sur internet. Mme Marti affirme à l'ATS avoir réservé les noms de sites en question il y a deux ans dans l'intention de les utiliser pour des campagnes électorales de différents partis.

Après l'exclusion de l'ancienne UDC grisonne du parti national, elle a dévié les noms de sites inutilisés qu'elle détenait sur «bdp.tv» (»pbd.tv» en français). Elle supprimera toutefois la déviation si Hans Grunder le désire.

(ats)

Ton opinion