Actualisé 22.06.2015 à 14:34

ChineDétracteurs du festival de la viande de chien muselés

Les défenseurs des animaux ont été muselés par les autorités chinoises à l'occasion du festival gastronomique de Yulin, durant lequel des centaines de chiens sont tués pour être dégustés.

1 / 8
Des militants de la cause animal qui entendaient protester contre un festival culinaire annuel consacré à la dégustation de viande de chiens dans le sud de la Chine ont été dispersés par la force par des inconnus lundi.

Des militants de la cause animal qui entendaient protester contre un festival culinaire annuel consacré à la dégustation de viande de chiens dans le sud de la Chine ont été dispersés par la force par des inconnus lundi.

kim Kyung-hoon
Une dizaine de défenseurs des animaux avaient brandi des banderoles devant les bâtiments abritant les autorités locales de Yunin mais une vingtaine d'hommes sont arrivés et les ont forcés à déguerpir.

Une dizaine de défenseurs des animaux avaient brandi des banderoles devant les bâtiments abritant les autorités locales de Yunin mais une vingtaine d'hommes sont arrivés et les ont forcés à déguerpir.

Stringer

Des militants de la cause animal qui entendaient protester contre un festival culinaire annuel consacré à la dégustation de viande de chiens dans le sud de la Chine ont été dispersés par la force par des inconnus lundi, rapporte un photographe de l'AFP. Une dizaine de défenseurs des animaux avaient brandi des banderoles devant les bâtiments abritant les autorités locales de Yunin mais une vingtaine d'hommes sont arrivés et les ont forcés à déguerpir.

Cet événement organisé chaque année pour le solstice d'été à Yulin, dans la région méridionale du Guangxi, se heurte à une opposition croissante de militants et amis des bêtes, qui exigent en vain son interdiction. «Luttez contre le commerce illégal de viande de chien», «punissez le transport illégal de chiens», proclamaient les banderoles avant d'être déchirées par les contre-manifestants. Il n'existe pas de loi en Chine qui interdise de consommer de la viande de chien mais les manifestants voulaient faire respecter les règlements sanitaires et administratifs existants.

«La plupart de ces animaux sont des animaux de compagnie volés, et la plupart des camions qui acheminent jusque ici la viande de chien le font en violation des lois très explicites de la Chine sur les animaux destinés à la consommation humaine», a déclaré Adam Parascandola, chargé des questions relatives à la cruauté envers les animaux chez la Humaine Society, une association dont le siège est à Washington. «Pendant combien de temps est-ce que la Chine peut laisser les autorités de Yunin violer la loi de la sorte?», a-t-il demandé dans un communiqué.

Miss Suisse contre les massacres de Yulin

Une tradition culturelle ancestrale

Chaque année, jusqu'à 10 millions de chiens sont tués pour leur viande en Chine, dont jusqu'à 10'000 pour le festival de Yulin, d'après la Humane Society. Selon une étude publiée récemment par l'association Animals Asia, qui est basée à Hong Kong, la majorité de ces canidés ont été volés ou sont des chiens errants.

Le festival gastronomique de Yulin, au cours duquel des centaines de chiens entassés dans des cages sont tués puis cuisinés, suscite de nombreuses condamnations en Chine voire à l'étranger. Ses promoteurs mettent en avant la tradition culturelle ancestrale qui pousse de nombreux Chinois, notamment dans le Sud et le Nord-Est, à consommer du chien.

Ceux qui demandent son abolition s'appuient au contraire sur l'attachement croissant de la population chinoise aux animaux de compagnie. Environ 30 millions de foyers chinois auraient ainsi un chien. Samedi, une Chinoise a déboursé près de 1000 euros pour acheter 100 chiens et leur sauver la vie, d'après les médias chinois. Une pétition sur Change.org appelant à la fin du festival, illustrée par un chien pleurant des larmes de sang, avait recueilli plus de 3,8 millions de signatures lundi après-midi. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!