Ukraine: Deuil national après le terrible accident
Actualisé

UkraineDeuil national après le terrible accident

L'Ukraine observait mercredi une journée de deuil suite à la collision la veille d'un train et d'un autobus qui a fait 43 morts. La pire tragédie de l'histoire du pays.

Les drapeaux des bâtiments officiels ont été mis en berne et les chaînes de télévision ont renoncé à diffuser leurs émissions de divertissement habituelles après le drame survenue dans la ville de Marganets.

Quarante-trois personnes, dont trois enfants, ont péri dans cet accident de circulation, le plus meurtrier en Ukraine depuis l'indépendance de cette ex-république soviétique en 1991. Dix blessés se trouvent encore à l'hôpital, selon le dernier bilan officiel.

La presse s'interroge sur les raisons de cette tragédie.

Les autorités ukrainiennes ont mis en cause le chauffeur du bus, tué dans le drame, accusé de s'être engagé sur le passage à niveau malgré un feu rouge.

«Personne ne peut comprendre pourquoi le chauffeur a dirigé un bus rempli de passagers vers le train», écrit en Une le quotidien «Gazeta po-kievski». «Les témoins racontent qu'il s'est arrêté avant de foncer sur la locomotive qui s'approchait», rappelle le journal.

Un habitant local a de son côté déclaré au journal «Segodnia» que ce passage à niveau est placé à un endroit ou la visibilité est mauvaise. «La barrière a été enlevée et le signal lumineux est souvent en panne, clignotant en rouge même en l'absence de trains», a-t-il aussi dit au quotidien.

Ironie du sort, la locomotive accidentée se rendait sur le site d'une autre collision survenue peu avant entre un train et un tracteur dans la région voisine et dans laquelle le conducteur du tracteur a péri, ont rapporté plusieurs journaux.

La locomotive devait enlever le train accidenté pour libérer la voie ferrée, explique le quotidien populaire «Komsomolskaïa Pravda». (afp)

Ton opinion