Actualisé 23.04.2008 à 08:52

Deutsche Bank: fini les notes de frais pour aller au bordel

La crise financière aura eu raison des managers de la Deutsche Bank qui fréquentent bordels et autres club de strip-tease.

La banque allemande serre la vis concernant les notes de frais de ses cadres. Le règlement d'avril 2008 du département communication contient en effet des règle très strictes. «Deutsche Bank n'autorise aucun type de divertissement pour adultes et ne remboursera pas les frais relatifs». «En outre, l'utilisation de la carte de crédit de la société n'est plus autorisée pour payer ce genre de service». L'allusion est faite aux bordels, cabarets et autres cinémas porno fréquentés par les employés.

Cette nouvelle émane de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Ce dernier fait également quelques précisions concernant les voyages d'affaires des managers. Pour voyager aux États-Unis, les cadres devront utiliser exclusivement le train en deuxième classe. En Allemagne, la première classe sera permise pour les voyages de plus d'une heure. Alors qu'en Grande-Bretagne, elle ne sera autorisée qu'à partir de deux heures de trajet. En cas de grèves des transports publics, une autorisation sera nécessaire pour utiliser les taxis. De plus, les repas d'affaires ne devront pas dépasser 65 euros (100 CHF) par personne.

Des règles strictes seront également appliquées aux dirigeants qui arrivent tôt le matin dans un aéroport. Ils devront utiliser la douche des lounges de l'aérogare au lieu de réserver une chambre d'hôtel le soir avant.

Plusieurs entreprises allemandes ont déjà adopté des directives aussi sévères pour leur notes de frais et déplacements. Les sociétés allemandes ont dépensé en 2006 plus de 46 milliards d'euros pour des frais de représentation.

(atk)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!