Actualisé 14.06.2020 à 14:42

ValaisDeux ans après sa condamnation, un prêtre pédophile enfin arrêté

Un religieux de la Fraternité Saint-Pie X d’Écône, condamné à trois ans de prison pour des abus commis en Belgique, vivait libre en Valais à cause d’un manquement administratif.

de
RMF
KEYSTONE

Le procès en Belgique de ce prêtre valaisan, membre de la Fraternité Saint-Pie X d’Écône, avait été largement suivi en Suisse. Accusé d’abus sur mineurs dans les dortoirs d’un internat de la Fraternité à Bruxelles, l’homme avait été condamné à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, début 2018. Il avait alors demandé à purger sa peine en Suisse. Et depuis lors, plus rien. «Le Nouvelliste» a alors révélé vendredi qu’il vivait libre en Valais sans avoir purgé sa peine, ni en Suisse, ni en Belgique. Le religieux a tout de même été exclu de la Fraternité, qui explique rompre les liens avec toute personne reconnue coupable pénalement.

Après la révélation du quotidien valaisan, des clarifications express ont été demandées par les autorités valaisannes à différents services au sein des autorités helvétiques et belges. Facilement retrouvé, le prêtre a finalement été arrêté quelques heures plus tard dans le canton. La question du lieu d’exécution de sa peine n’est pas encore réglée, mais selon «Le Nouvelliste», elle pourrait bien se faire en Valais, comme il le souhaitait.

Ce gros couac s’expliquerait par «un problème administratif de mise en exécution de la peine en lien avec la demande du condamné de pouvoir purger sa peine en Suisse», avance l’avocat général belge dans le journal. Ce dernier ajoute que la justice belge aurait émis un simple mandat d’arrêt au lieu d’un avis de recherche international. Et vu que l’homme ne se trouvait plus sur le territoire, les recherches auraient fait chou blanc et se seraient arrêtées.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!