Actualisé

GenèveDeux bars branchés forcés de fermer aux Acacias

Les deux établissements ont été bouclés pour non-respect des autorisations. L'un des gérants parle, lui, de complot.

par
Maria Pineiro

Depuis dix jours, les Acacias comptent deux bars branchés de moins. L'Events et le bar Latino ont été fermés par le Service du commerce. Des troubles de l'ordre public et le non-respect de la réglementation sont en cause. «Le Latino n'avait pas d'autorisation d'exploitation, c'est une fermeture définitive», explique Ismael Turker, du Service du commerce.

Pour ce qui est de l'Events, «les gendarmes sont intervenus régulièrement pour du bruit nocturne. Nous avons aussi constaté que le lieu était fréquenté par des mineurs à qui on servait de l'alcool», confirme Patrick Pulh, porte-parole de la police. Le gérant de l'établissement, Idir Korhan, parle quant à lui de complot. «J'ai un service de sécurité qui vérifie les papiers. La police emploie des jeunes filles mineures pour piéger les établissements», affirme-t-il en montrant une vidéo d'une soirée de contrôle. Faux, rétorque la police, «nous n'avons pas le droit d'utiliser des mineurs». Autre point litigieux, l'ouverture dès 4 h du matin, permise par la loi sous certaines conditions. «Je suis en règle, je ne mets pas la musique fort», estime le gérant. Une version contredite par des clients qui parlent, eux, de grosses fiestas.

L'Events restera fermé jusqu'au 9 novembre. «C'est une catastrophe, s'exclame Idir Korhan. Il y va de notre réputation; ça va être difficile de faire revenir les clients après cette fermeture. Je ne comprends pas cet acharnement», conclut-il.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!