Renens (VD): Deux bars organisaient des paris illégaux
Actualisé

Renens (VD)Deux bars organisaient des paris illégaux

La police vaudoise a mis fin lundi aux agissements de deux établissements qui organisaient des paris clandestins sans avoir la licence de salons de jeux.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Une cinquantaine de policiers ont fait une descente, lundi, dans deux bars de la rue du Midi, à Renens. La police vaudoise du commerce a ordonné leur fermeture.

Une cinquantaine de policiers ont fait une descente, lundi, dans deux bars de la rue du Midi, à Renens. La police vaudoise du commerce a ordonné leur fermeture.

Jusqu'ici connue pour sa diversité et son slogan qui la positionne comme un «carrefour d'idées», la cité renanaise a plutôt les airs, ces derniers jours, d'un carrefour des faits divers. Après la mule qui décède pour avoir ingéré des sachets de coke et le père qui tue son bébé d'un an, Renens a renoué avec les opérations policières. Une cinquantaine d'agents ont organisé, lundi soir, une descente dans deux bars où se pratiquaient des paris clandestins.

«On payait au bar ou au lecteur de billets»

Un ancien parieur invétéré – qui allait jouer jusqu'en Suisse alémanique – explique les pratiques dans les deux établissements. «On avait le choix entre payer en cash au bar ou utiliser un lecteur de billets de banque. Des ordinateurs étaient installés avec des programmes où il y avait la cote des matches pour le foot, le hockey, le tennis ou d'autres disciplines. Je connais une vingtaine d'endroits dans la région lausannoise où s'organise la même chose.» Selon un policier ayant participé à l'opération, un important dispositif bouclait la rue du Midi. «On ne sait jamais ce qui nous attend dans ce genre d'endroit. On a trouvé des choses, mais c'est à l'enquête de le dire»», glisse-t-il. La police vaudoise affirme qu'un communiqué sur cette affaire sera diffusé jeudi matin.

42 dénonciations pénales pour paris illégaux en 2012

Directeur adjoint de la commission des loteries et paris, Pascal Philipona signale que sur 85 dossiers d'offres présumées illégales, 42 ont fait l'objet de dénonciations pénales en 2012. La même proportion est observée au niveau des maisons de jeux.

Ton opinion