Actualisé 31.10.2013 à 20:08

SkicrossDeux braqueurs suisses pour faire sauter la banque

La Suisse possède deux athlètes capables de ramener l'or de Sotchi: Alex Fiva et Armin Niederer.

de
Jean-Philippe Pressl-Wenger, Freienbach
Sur cette image, le Grison Alex Fiva devance de peu son compatriote Armin Niederer.

Sur cette image, le Grison Alex Fiva devance de peu son compatriote Armin Niederer.

L'un est grand, l'autre petit. Ensemble, ils ont fait main basse sur les deux premières places du classement final de la Coupe du monde, la saison dernière. Alex Fiva a brandi le grand globe de cristal alors qu'Armin Niederer a terminé sur ses talons.

Les deux Grisons rencontrés jeudi ont déjà commencé à planifier leur prochain coup. Ils veulent s'attaquer aux réserves de métal stockées, pour l'instant, sur les bords de la Mer Noire: les médailles olympiques de Sotchi. «On l'a déjà en tête, on y pense, sourit Armin Niederer. Mais je me concentrerai vraiment sur les Jeux au moment où mon hiver sera sur de bons rails. J'espère faire au moins aussi bien que la saison dernière en Coupe du monde.» Niederer tentera d'améliorer ses départs, histoire de ne pas partir avec du retard sur la patrouille. «J'aimerais pouvoir vivre une manche depuis les avant-postes», rigole-t-il et pourquoi pas filer jusqu'au magot olympique?

De son côté Alex Fiva sait qu'il doit travailler sur ses sauts pour que le braquage soit parfait. «Je vole beaucoup trop loin et ce n'est pas efficace du tout, analyse l'ancien joueur de foot américain. J'aime bien être dans les airs, mais j'ai l'impression qu'à chaque fois j'ai le record du tremplin.» Contrairement à Niederer, Fiva a déjà la Russie dans son viseur. «Le titre olympique se joue sur une course d'un jour, rappelle-t-il. J'ai deux Mondiaux derrière moi et ça ne s'était pas très bien passé. On va regarder ce que nous pouvons encore améliorer».

Champion olympique à Vancouver il y a 4 ans, le Bernois Mike Schmid, lui est blessé à un genou. Il devrait toutefois être remis pour participer au plus grand casse de l'histoire olympique (lire colonne).

La Vaudoise Fanny Smith sera attendue

Chez les dames, elle pourrait aussi inscrire son nom au tableau olympique. Malgré ses 21 ans, la Villardoue possède un palmarès qui fait déjà des envieuses. La saison dernière Fanny Smith a tout raflé. En plus de son titre mondial décroché en Norvège, elle s’est adjugé le classement général de la Coupe du monde. Smith vivra ses deuxième JO après ceux de Vancouver, où elle avait pris la 7e place. L’effet de surprise est définitivement passé, et la Vaudoise sera attendue au tournant.

Mike Schmid: «Je ne mettrai les skis qu'en décembre»

«Pour l’instant je ne peux pas encore skier. Je me suis blessé au genou droit durant une des semaines d’entraînement sur neige. Je n’ai pas vraiment eu mal sur le coup et mon genou n’a pas enflé. On s’est rendu compte, lors des semaines de condition physique qui ont suivi, qu’un de mes ligaments était distendu. Comme j’ai déjà été gravement blessé, j’ai eu un peu peur que ça recommence. J’ai pu attaquer le travail de musculation, mais je ne retrouverai les skis qu’au début du mois de décembre. Je suis finalement content que ça ne soit pas grave, même si ma saison commencera plus tard.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!