Actualisé

ThurgovieDeux cadres de l'Openair de Frauenfeld acquittés

Le tribunal de Frauenfeld a acquitté mercredi deux responsables du festival qui étaient accusés d'homicide par négligence.

1 / 20
Un violent orage s'est abattu sur la région de Frauenfeld (TG) mardi après-midi. Le domaine du festival open air a été complètement dévasté. (Juillet 2012)

Un violent orage s'est abattu sur la région de Frauenfeld (TG) mardi après-midi. Le domaine du festival open air a été complètement dévasté. (Juillet 2012)

Lecteur reporter
Une bénévole de 24 ans, qui s'était réfugiée sous une tente du festival, a été heurtée par une poutre. Elle est décédée des suites de ses blessures, dans la nuit de mardi à mercredi.

Une bénévole de 24 ans, qui s'était réfugiée sous une tente du festival, a été heurtée par une poutre. Elle est décédée des suites de ses blessures, dans la nuit de mardi à mercredi.

Lecteur reporter
Un de ses collègues, âgé de 21 ans, a été grièvement blessé.

Un de ses collègues, âgé de 21 ans, a été grièvement blessé.

Lecteur reporter

Après l'édition de 2012, une auxiliaire avait été tuée alors qu'elle s'était réfugiée sous une tente pendant de fortes intempéries. L'abri s'était effondré sur elle.

La jeune femme de 24 ans participait aux travaux de rangement après le festival. Les prévenus étaient le chef de construction, âgé aujourd'hui de 63 ans, et le coordinateur des rangements, âgé de 25 ans.

Voyant venir le mauvais temps, les deux responsables auraient dû interrompre les travaux, a fait valoir la procureure. Elle a requis une peine avec sursis de 180 jours-amende à 110 francs et une amende de 1300 francs pour le chef des constructions et de 120 jours-amende à 20 francs et une amende de 160 francs pour le coordinateur, peine également assortie du sursis.

La défense demandait l'acquittement, estimant que les accusés n'avaient pas pu prévoir la violence de la tempête. De plus, les deux hommes n'étaient pas responsables de la sécurité du festival.

Cette tâche incombait à une cellule de crise comprenant des représentants de la police et des pompiers. Mais cette cellule n'était plus en fonction lors des travaux de rangement. Ce concept de sécurité avait été approuvé par la ville et le canton. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!