Elections cantonales valaisannes: Deux candidates renoncent
Actualisé

Elections cantonales valaisannesDeux candidates renoncent

L'élection tacite du gouvernement valaisan se rapproche. Les deux femmes qui n'ont pas terminé dimanche dans le quintette des élus potentiels ont jeté l'éponge lundi.

On attend mardi la décision des deux autres candidats battus pour savoir s'il y aura un second tour.

La candidate des Verts à l'élection au Conseil d'Etat valaisan Marylène Volpi Fournier ne se présentera pas au second tour. Dimanche elle avait obtenu 16 000 voix, se plaçant septième, ce qui pouvait lui laisser un espoir de rester en course.

Avec un peu plus d'ambition de la part des minoritaires, on aurait pu souhaiter une seconde femme au gouvernement. Mais «les conditions ne sont pas favorables», a-t-elle déclaré lundi. «Je ne vais pas me représenter», a-t-elle précisé à la télévision régionale Canal 9.

Elue au Grand Conseil, Marylène Volpi s'est engagée à ce que les 16 000 électrices et électeurs qui l'ont choisie dimanche «aient une visibilité». «Je trouverai un moyen pour qu'ils soient représentés au parlement», a-t-elle dit.

La chrétienne-sociale du Haut-Valais Graziella Walker Salzmann, huitième avec 14 849 voix, jette également l'éponge. A l'unanimité des 120 membres de son parti réunis lundi soir, il a été décidé que la candidate ne pouvait rien espérer de plus. Mieux vaut garder la dynamique du bon résultat du 1er tour, a-t-il été convenu.

Décision mardi

L'UDC Franz Ruppen, sixième avec 18 753 voix, réserve encore sa décision jusqu'à mardi matin. Le dernier candidat, l'indépendant Eric Fellay (8545 voix) a dans un premier temps affirmé qu'il y aurait un second tour. Il a ensuite tempéré son discours.

Les listes doivent être déposée à la cancellerie du canton d'ici mardi à 17h00. Si le nombre de candidat est égal aux cinq sièges à pourvoir, l'élection sera tacite et la socialiste Esther Waeber-Kalbermatten deviendrait la première femme à siéger au gouvernement valaisan.

Sans surprise lundi soir, les 60 membres du Conseil du parti démocrate-chrétien ont décidé à l'unanimité de présenter les trois candidats arrivés en tête au premier tour en cas de second tour, indique le PDC dans un communiqué.

Ballottage général au premier tour

L'élection de dimanche a débouché sur un ballottage général des neuf candidates et candidats. Le conseiller d'Etat sortant Jean-Michel Cina (PDC) a obtenu le meilleur score avec 40 016 voix, à 9550 voix de la majorité absolue.

Il a devancé ses colistiers Maurice Tornay et Jacques Melly, le sortant libéral-radical Claude Roch et la socialiste Esther Waeber-Kalbermatten (26 438 voix). Ces cinq candidats se représentent au second tour. (ats)

Ton opinion