Espagne: Deux cargos échoués près de Gibraltar
Actualisé

EspagneDeux cargos échoués près de Gibraltar

Deux cargos battant pavillon libérien se sont échoués dans la nuit de vendredi à samedi sur la côte du sud de l'Espagne près du détroit de Gibraltar et l'un s'est rompu en deux après évacuation de son équipage.

Le cargo de transport général «Fedra», qui s'était échoué dans la nuit sur le territoire de la colonie britannique de Gibraltar, près d'Algésiras, «s'est rompu en deux ce (samedi, ndlr) matin», a indiqué une porte-parole de Salvamento Maritimo.Les 31 membres d'équipages avaient été évacués du navire peu avant, a précisé la représentante de la compagnie nationale de sauvetage en mer, indiquant que pour l'instant aucune trace de pollution n'avait été repérée.Cependant, des témoignages cités par les médias espagnols, ont fait état de la présence d'une «grande tâche blanche» à l'endroit où le navire s'est rompu.Un autre cargo de transport général, le «Tawe», s'est échoué dans la même zone de la Baie d'Algésiras mais sur le territoire espagnol cette fois, et présentait samedi une «petite fuite» de ses réservoirs de fioul, a précisé Salvamento Maritimo.Antonio Muñoz, porte-parole de l'association écologique locale Verdemar-Ecologistas en accion, a fait état d'une «forte odeur» de fioul perceptible sur la côte après l'échouage et a déclaré craindre «un grave préjudice» écologique pour cette zone située dans un parc naturel.Les 21 membres d'équipage du navire, qui sont «tous en bonne santé», sont restés à bord alors que le capitaine n'a pas «sollicité d'évacuation», a précisé à l'AFP la porte-parole de Salvamento Maritimo.Parallèlement, la tempête qui souffle dans la région a perturbé l'activité du port d'Algésiras avec une fermeture temporaire vendredi soir qui a obligé deux navires ferry en provenance du port marocain de Tanger et de l'enclave espagnole de Ceuta au nord du Maroc, à patienter en mer.Les deux navires ont fini par débarquer leurs passagers (au total environ 1.200 personnes) après deux heures de retard dans la nuit de vendredi à samedi, a précisé à l'AFP un représentant de l'Autorité portuaire de la baie d'Algésiras (APBA).

(afp)

Ton opinion