Actualisé 19.04.2007 à 22:22

Deux clubs s'engagent contre la violence

ONEX/BERNEX – «La rivalité sportive ne doit plus déborder en actes de violence», résume Enrique Ortiz, le président du FC Bernex-Confignon.

Ces derniers mois, les derbys entre son club et celui voisin d'Onex ont été le théâtre d'actes de vandalisme et de violence. «Surtout chez les juniors C et B. Des matches ont même été interrompus», reconnaît-il. Avec l'aide des autorités et la médiation de LaOla, une association publique valorisant les comportements citoyens des jeunes dans le sport, les deux clubs de foot ont signé hier soir une charte commune. Parmi les mesures symboliques préconisées figurent notamment la poignée de main et le verre de l'amitié après le match et un meilleur encadrement. Face aux mêmes problèmes, d'autres clubs de la banlieue se sont d'ores et déjà dits intéressés par cette opération pilote.

(gam)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!