Actualisé 23.12.2016 à 12:54

HockeyDeux clubs suisses en lice à la Spengler

Davos et Lugano représenteront les clubs de LNA dès lundi. Deux formations de KHL seront également de la partie.

de
ats
Comme chaque année, Davos visera la victoire dans sa cathédrale.

Comme chaque année, Davos visera la victoire dans sa cathédrale.

Keystone/Pascal Muller

Tenant du titre, le Team Canada revient défendre son bien à Davos. La 90e édition de la Coupe Spengler débute le 26 décembre avec deux clubs suisses en lice: Davos et Lugano.

L'an dernier, Lugano s'était incliné en finale 3-4 contre les Canadiens au terme d'une des finales les plus spectaculaires de ces dix dernières années. Toutefois le passage des Tessinois dans la station grisonne avait certainement contribué à leur accession à la finale des play-off quelques mois plus tard. «Je crois que nos bons résultats sont aussi dus à notre participation à la Coupe Spengler. Nous avons réussi à créer une atmosphère positive et de belles émotions dans le groupe», convient la présidente du club tessinois, Vicky Mantegazza.

Les parallèles sont faciles à tirer avec le club luganais cette saison. Il n'a pas brillé cet automne et se retrouve toujours menacé par la barre. Son entraîneur Doug Shedden a passé des heures difficiles et ne sera pas mécontent de disputer le tournoi davosien pour ressouder la troupe.

Que vaut Davos?

Quelle est la valeur réelle du HC Davos? Le recordman des victoires (15) semble troublé par de nombreuses fluctuations dans la zone offensive depuis plusieurs mois. La constance manque, la confiance en soi est devenue mince. «Nous devons simplifier notre jeu et tirer dans toutes les positions. Peut-être que la confiance reviendra ainsi», commente l'attaquant davosien Samuel Walser.

En vingt ans, Davos n'a jamais manqué une participation aux play-off sous l'ère d'Arno Del Curto. Pourtant cette année, le club grison traîne dangereusement aux alentours de la 8e place. Mais le mot play-out n'a pas encore effleuré les esprits dans la Landwassertal. Et les Davosiens ne pourront pas chercher à s'économiser à l'occasion de «leur» tournoi, bien trop important pour leurs finances. Del Curto a misé sur le trio d'attaquants suivant pour renforcer son équipe: Drew Shore (Kloten), Adam Hall (Ambri-Piotta) et Per Ledin (Lausanne).

Avec leur premier succès l'an dernier depuis le gala de l'équipe de rêve de la NHL en 2012 - en raison du conflit salarial dans le Championnat nord-américain -, le Team Canada veut prouver qu'il peut gagner quel que soit son effectif. Par la magie du maillot à la feuille d'érable, les joueurs sont transcendés et prêts à défendre leur trophée jusqu'à la dernière goutte de sueur. A côté de joueurs issus d'outre-Atlantique, de Finlande et de Croatie, onze professionnels de LNA seront de la partie, avec Dustin Jeffrey (Lausanne), Marc-Antoine Pouliot (Bienne) et Nick Spaling (Genève-Servette).

La KHL sera représentée par Automobilist Ekaterinbourg et Dynamo Minsk. La formation russe était déjà de la partie la saison dernière et avait atteint les demi-finales. Le dernier invité sera la formation tchèque de Mountfield Hradec Kralove, actuellement 6e de l'Extraliga. La formation est née de la fusion de Budejovice et Hradec Kralove en 2013. Elle emploie l'ancien attaquant de Genève-Servette et Davos Alexandre Picard. Mais le Canadien n'a disputé que quatre matches cette saison. Les Léventins Thibaut Monnet et Lukas Lhotak prêteront main-forte aux Tchèques.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!