Proche-Orient Gaza: Deux combattants palestiniens tués

Actualisé

Proche-Orient GazaDeux combattants palestiniens tués

Deux combattants palestiniens ont été tués mardi soir dans la bande de Gaza par un raid de l'armée israélienne.

Deux combattants palestiniens ont été tués et un autre blessé mardi par une attaque aérienne israélienne dans le centre de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, a-t-on appris de sources médicales palestiniennes. Selon l'armée israélienne, son aviation a attaqué un tunnel utilisé pour des opérations «terroristes».

«Deux Palestiniens ont été tués et un autre blessé dans un tir d'un drone israélien à l'est du camp de réfugiés de Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza», a déclaré le porte-parole des services d'urgence dans le territoire palestinien, Adham Abou Selmiya.

Les deux tués sont deux jeunes hommes de 28 ans originaires de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, a-t-il précisé. Des témoins ont indiqué qu'ils faisaient partie d'un petit groupe qui tentait de tirer des roquettes vers Israël. Aucun groupe armé de Gaza n'a revendiqué dans l'immédiat cette opération avortée.

«Un groupe de terroristes se préparant à tirer des roquettes sur le territoire israélien à partir du centre de la bande de Gaza ont été identifiés par un appareil de l'aviation israélienne qui a a déjoué cette tentative en leur tirant dessus», a affirmé l'armée israélienne dans un communiqué, précisant qu'ils avaient été touchés.

Véhicule militaire visé

Dans un autre incident, un véhicule militaire israélien «en mission de routine près de la barrière de sécurité» entre Israël et le sud de la bande de Gaza a été visé par des tirs qui ont «légèrement blessé le chauffeur et endommagé le véhicule», selon le texte.

«Il est évident que l'organisation terroriste Hamas ne fait pas respecter une politique de retenue sur les organisations terroristes opérant dans la bande de Gaza», ajoute l'armée israélienne.

Aucun Palestinien n'avait été tué par l'armée israélienne dans la bande de Gaza depuis le 21 mai, quand un Palestinien de 17 ans avait succombé à des tirs israéliens près de la frontière, à l'est du camp de réfugiés d'Al-Boureij, dans le centre du territoire.

Une trêve de facto règne depuis le 10 avril entre Israël et les groupes armés de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas.

(ats)

Ton opinion