Terrible attentat du Marriott: Deux explosions selon une vidéo
Actualisé

Terrible attentat du MarriottDeux explosions selon une vidéo

Le kamikaze qui a perpétré l'attentat contre le Marriott samedi à Islamabad a d'abord précipité un gros camion sur la barrière de sécurité, fait exploser une petite charge dans la cabine avant qu'une bombe de 600 kg dissimulée à l'arrière ne dévaste l'hôtel.

Sur ce document filmé par les caméras de sécurité de l'hôtel, diffusé par le ministère de l'Intérieur, on aperçoit un très gros camion de couleur sombre rouler en direction de la barrière d'accès au parking de l'hôtel. Le véhicule enfonce ensuite cette barrière mais vient buter sur une herse métallique qui se relève automatiquement à chaque fois qu'une voiture a été fouillée par les gardes.Le kamikaze déclenche ensuite une bombe apparemment de faible intensité qui met le feu à la cabine. Après quelques instants de stupeur, les gardes tentent d'éteindre l'incendie à l'aide d'extincteurs. Au bout de quelques minutes la vidéo s'interrompt la caméra ayant été détruite par la seconde explosion qui a dévasté l'hôtel, selon le conseiller du Premier ministre pour l'Intérieur, Rehman Malik, qui présentait le document à la presse.Au moins 60 personnes ont été tuées dans l'attentat, ont assuré à l'AFP des hauts responsables des services de sécurité. Le bilan officiel s'établissait dimanche en fin de journée à 53 morts et 266 blessés, selon M. Malik. M. Malik a assuré que le camion à benne de chantier, normalement utilisé pour transporter des pierres ou du sable et monté sur six roues, était capable d'enfoncer la double barrière de sécurité et, si tel avait été le cas, il aurait explosé dans le hall d'entrée de l'établissement, provoquant à coup sûr son effondrement.La bombe était composée de 600 kg de TNT et de RDX, «des explosifs de très haute qualité», a assuré M. Malik, ajoutant que le cratère laissé par l'explosion mesurait 18 m de large pour presque 8 de profondeur.Plusieurs hypothèses peuvent être formulées pour expliquer les deux explosions.La première c'est que le chauffeur n'a fait exploser que le détonateur de la bombe principale ou un petit engin qu'il portait sur lui ou avait déposé sur le siège. Les gardes qui entouraient la cabine ont pris la fuite sans être blessés apparemment, avant de revenir tenter d'éteindre l'incendie.La seconde explosion, fatale celle-là, a soit été provoquée par l'incendie déclenché par la première, soit par un système de retardateur, soit commandée à distance par des complices.

(afp)

Ton opinion