Actualisé 29.04.2019 à 10:05

SuisseDeux gros projets de construction divisent Bâle

La cité rhénane doit trancher le 19 mai sur un océanarium pour le zoo et un nouveau bâtiment pour le Musée d'histoire naturelle.

C'est surtout le projet d'océanarium qui alimente les discussions à Bâle.

C'est surtout le projet d'océanarium qui alimente les discussions à Bâle.

Keystone

Les citoyens de Bâle-Ville se prononcent le 19 mai sur deux gros projets de constructions: un océanarium pour le Zoo de Bâle et un nouveau bâtiment devisé à 214 millions de francs pour le Musée d'histoire naturelle.

C'est surtout le projet d'océanarium qui alimente les discussions dans la cité rhénane. Le Zoo de Bâle souhaite construire non loin de ses installations un bâtiment abritant des aquariums de grande taille pour y présenter des espèces animales marines vivant dans les océans.

Les coûts de construction sont estimés à plusieurs centaines de millions de francs et seront totalement financés par des dons privés. Plus de la moitié de la somme nécessaire a déjà été récoltée, selon la direction du zoo.

Règlement sur les constructions

Concrètement, les Bâlois doivent se prononcer sur une adaptation du règlement sur les constructions. En octobre 2018, le parlement a accepté cette révision par 69 voix contre 13. Des organisations de protection de l'environnement, dont la Fondation Franz Weber, et l'Alliance verte (les Verts et le parti de la gauche de la gauche Basta!) ont lancé avec succès un référendum.

Les arguments des opposants sont écologiques et liés à la protection des animaux. Les aquariums géants consomment beaucoup trop d'énergie et ils accélèrent la destruction des récifs coralliens. Lors de leur capture et de leur transport vers les aquariums, près de 80% des poissons meurent, affirment les adversaires du projet.

Attraction touristique

Les partisans de l'océanarium contestent ce chiffre. Le zoo promet qu'il ne travaillera qu'avec des spécialistes pour la capture des futurs pensionnaires des aquariums. La nouvelle installation sera une plateforme éducative et sensibilisera les visiteurs à l'écologie des océans. Elle sera aussi une nouvelle attraction touristique pour la cité rhénane.

La construction du nouveau Musée d'histoire naturelle doit coûter 214 millions de francs. Le parlement a accepté ce crédit par 71 voix contre 19 en janvier. L'UDC a lancé un référendum.

Musée et archives

Avec cette nouvelle construction, le canton veut résoudre deux problèmes. L'actuel musée, à l'étroit dans ses vieux murs, doit être entièrement rénové et les travaux obligeraient à le fermer pendant plusieurs années. Le nouveau bâtiment pourrait aussi abriter les archives cantonales qui sont aujourd'hui disséminées sur plusieurs sites.

Les opposants trouvent les coûts de construction trop élevés. Ils estiment que le canton n'a pas de stratégie s'agissant l'avenir des musées bâlois. Ils trouvent aussi que le nouvel emplacement du musée est trop éloigné du centre de la ville. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!