Indonésie: Deux Indonésiens flagellés en public
Actualisé

IndonésieDeux Indonésiens flagellés en public

Deux jeunes Indonésiens ont été flagellés en public vendredi pour s'être embrassés dans la province d'Aceh, bastion de l'islam traditionnel qui recourt aux châtiments corporels.

Des centaines de personnes ont assisté aux huit coups de canne de rotin qu'ont reçus chacun sur le dos Anis Saputra, un homme de 24 ans, et Kiki Hanafilia, une jeune femme de 17 ans, devant la mosquée de la ville de Jantho.

Alors que ces deux jeunes sont déjà mariés chacun de leur côté, «ils ont été surpris par des habitants en train de s'embrasser dans la forêt en octobre. Ils n'avaient pas encore eu de rapport sexuel», a dit le procureur, Deby Rinaldi.

La province d'Aceh, située au nord de l'île de Sumatra, applique progressivement la loi islamique depuis 2002 en vertu de son statut spécial d'autonomie au sein de l'Indonésie, le plus grand pays musulman du monde doté d'une constitution laïque.

En octobre, deux femmes avaient été flagellées pour avoir vendu de la nourriture durant les heures de jeûne du ramadan. (afp)

Ton opinion