Bus ciblé après le match: De Dortmund à Benfica, Julian Weigl encore attaqué
Actualisé

Bus ciblé après le matchDe Dortmund à Benfica, Julian Weigl encore attaqué

Le bus du Benfica a été caillassé jeudi soir. Pour l'ancien joueur du BvB, c'est la deuxième frayeur en trois ans.

par
Jérémy Santallo

Après la désillusion du leader, le FC Porto, mercredi à Famalicao (2-1) lors de la reprise à huis clos du championnat portugais, c'est son dauphin Benfica qui s'est pris les pieds dans le tapis jeudi soir, tenu en échec à domicile par Tondela (0-0), modeste équipe du ventre mou, ratant ainsi une occasion en or de prendre deux points d'avance sur les Dragons - les deux équipes sont à égalité de points en tête.

Et comme si la soirée n'avait pas été assez frustrante comme ça - les partenaires d'Haris Seferovic se sont procurés un wagon d'occasions -, le bus de la formation lisboète a été caillassé sur le trajet du retour entre le stade de la Luz et le centre d'entraînement de Seixal, a relaté tard dans la soirée le quotidien «A Bola». L'attaque du car, pourtant escorté par les forces de l'ordre, s'est produite après un viaduc sur l'A2.

Dans l'incident, le milieu international allemand Julian Weigl - qui était déjà dans le bus du Borussia Dortmund ciblé par trois explosions en 2017 - et l'ailier international serbe Andrija Zivkovic ont été touchés par des éclats de verre au visage. Les deux joueurs ont été pris en charge au centre d'entraînement avant d'être transportés à l'hôpital de la Luz par précaution, a expliqué le club dans un communiqué dans la nuit.

Toujours dans celui-ci, le Benfica a également dit «répudier et regretter cette lapidation criminelle» et a demandé aux autorités de tout faire pour identifier les auteurs de ces délits. La ligue portugaise a elle condamné «une attaque lâche», qui s'est produite à «un moment où le football portugais a uni ses forces pour reprendre une activité qui fait vibrer des millions de personnes».

Ton opinion

15 commentaires