Deux jours d'éclate pour les fans de jeux en réseau
Actualisé

Deux jours d'éclate pour les fans de jeux en réseau

La troisième LAN-Party d'Aire-la-Ville s'est terminée hier vers 17 h, après quarante-sept heures de jeux en réseau non-stop.

«Je ne suis pas fatigué, car nous dormons quelques heures la nuit, raconte Christophe, étudiant genevois de 20 ans qui participait à sa dixième LAN (Local Area Network). Par contre, je ne me suis pas douché depuis vendredi et je me sens sale.» Dans la salle communale louée pour l'événement, des douches étaient à la disposition des joueurs, ainsi qu'une sleeping zone. Et des repas chauds ont été servis aux joueurs.

«C'est comme à la maison, mais avec des potes», plaisante Benjamin Knecht, organisateur. La Lausannoise Emma, 19 ans, est l'une des trois seules participantes: «J'adore l'ambiance des LAN. On rencontre d'autres joueurs. D'habitude, on ne les voit pas. Emma a participé à sa première LAN à 16 ans. «Mon copain a acheté «Counter-Strike», et j'ai croché. Depuis, je participe régulièrement à des tournois.» En juillet dernier, Emma était à Paris-Bercy pour le championnat du monde des jeux vidéo avec son groupe de filles.

A quelques heures de la fin, l'ambiance est sereine et détendue, des boissons et des biscuits sont entassés sur les bureaux, des sacs de couchage et des valises sur le sol. Certains remballent même leur ordinateur. Les premiers parents viennent chercher leurs enfants. Le tournoi a rassemblé 115 joueurs en réseau, venus principalement de Suisse romande, de vendredi 18 h 30 à hier 17 h. Seuls une vingtaine ont abandonné avant la fin.

Sabrine Gilliéron

Ton opinion