Ski nordique: Deux locomotives filent à toute vapeur vers Sotchi
Actualisé

Ski nordiqueDeux locomotives filent à toute vapeur vers Sotchi

Dario Cologna et Simon Ammann auront comme principal objectif, cette saison, la défense de leurs titres olympiques.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger
Berne
Le fondeur grison (à g.) et le sauteur saint-gallois viseront une fois encore l'or olympique.

Le fondeur grison (à g.) et le sauteur saint-gallois viseront une fois encore l'or olympique.

Berni Schödler est formel: «Simon­ Ammann n'ira pas à Sotchi pour faire de la figuration, il a deux titres à défendre.» Si le point culminant de la saison se situe en février en Russie, les premières épreuves de Coupe du monde revêtiront toutefois une importance capitale selon le chef des sauteurs suisses. «Mal sauter durant toute la saison et devenir champion olympique? Ça ne marchera pas cet hiver non plus, a analysé le technicien. Il est primordial de commencer avec un bon concours, histoire d'être dans l'état d'esprit idéal.»

Dans la veine de ce qui avait été mis en œuvre la saison dernière, un effort particulier a été entrepris en ma­tière de matériel. «Simon a trouvé les bons réglages entre les chaussures, les fixations et les skis. C'est important, mais cela devient négligeable si le mental et la confiance ne sont pas au top.»

Dario Cologna, lui, s'élancera dans cinq des six épreuves au programme des Jeux. Le choix n'a pas encore été fait quant à celle qu'il ne disputera pas. Au train où vont les choses, le Grison sera physiquement au top pour le début de la saison. «Lors des tests que nous avons effectués, il n'a pas battu ses records, mais il s'en est rapproché, a dévoilé Hippolyt Kempf, le chef du ski de fond helvétique. Dario est un exemple et une formidable locomotive pour le groupe, a ajouté le champion olympique de Calgary. Et au niveau de la motivation, je peux vous assurer qu'il a encore une grosse faim!»

Dans l'idéal, les deux leaders seront également alignés dans les épreuves par équipes. Ils ont d'ailleurs souvent mis un point d'honneur à aller au charbon pour mettre la Suisse sur les rails

Aucune discipline nordique ne veut rester sur le quai

Le combiné nordique et le biathlon suisses tenteront également de se montrer cet hiver. Malgré l’absence d’un leader capable de jouer

les premiers rôles en Coupe du monde, pour l’instant, les deux

disciplines poursuivent leur développement. Ainsi, plutôt que de s’entraîner seul, le spécialiste du combiné Tim Hug profite d’un partenariat avec l’équipe américaine. Par ailleurs, les biathlètes piaffent d’impatience de pouvoir concourir dans le nouveau stade construit à Lenzerheide (GR).

Ton opinion