Actualisé 13.01.2011 à 15:37

Fusillade sur l'autoroute A1

Deux malfrats lyonnais libérés par la justice

Le juge d'instruction Olivier Thormann a libéré les deux voleurs présumés de voitures en Suisse impliqués dans le drame du tunnel de Sévaz, à la frontière valdo-fribourgeoise.

de
20 minutes

Les deux malfrats ont quitté leur cellule juste avant Noël mais cette information n'a été révélée que jeudi par «Le Matin». L'un des deux jeunes Français est le frère jumeau de la victime des tirs d'un gendarme vaudois lors d'une opération de police sur l'autoroute A1, en avril 2010.

Ces libération ont été confirmées par Maître Jean-Pierre Garbade qui a expliqué à «24 Heures» qu'en ce moment son client (le frère jumeau) «se ressource. Il en avait besoin». Me Garbade a aussi précisé que des cautions de 3000 et 7000 francs ont été réunies par les familles.

Les accusés jugés en France?

Olivier Thormann, le juge fribourgeois, avait expliqué au journal «24 Heures» début décembre 2010 qu'il était possible que la procédure judiciaire soit déléguée à la France afin que ces deux autres membres de la bande de Vaulx-en-Velin soient entendus et jugés en France.

Pour mémoire, le 18 avril 2010, peu avant 3h, une course poursuite impliquant des patrouilles vaudoises, fribourgeoises et trois véhicules volés à Lyss (BE) a tourné au drame. Le passager, âgé de 18 ans, d'une des voitures volées a été victime d'un coup de feu mortel dans le tunnel de Sévaz (FR), dans lequel une patrouille vaudoise avait tendu un barrage. Les voleurs de voiture n'étaient pas armés.

Le fonctionnaire des forces de l'ordre fait l'objet d'une enquête séparée. Auteur du tir fatal, il est accusé d'homicide par négligence et de mise en danger de la vie d'autrui. En attendant son jugement, il est assigné à des tâches administratives. (20 minutes/ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!