France: Deux morts dans un accident de car

Actualisé

FranceDeux morts dans un accident de car

Un car revenant d'une excursion en Andorre avec 25 personnes à bord est sorti de la route dans les Pyrénées-Orientales.

L'accident s'est produit dans une portion de ligne droite dans la descente du col de Puymorens.

L'accident s'est produit dans une portion de ligne droite dans la descente du col de Puymorens.

Le car, appartenant à une société de Carcassonne «les cars Teissier», venait de quitter vers 14h30 «Le pas de la Cases», station andorrane réputée pour les achats détaxés, lorsqu'il est sorti de la route une dizaine de kilomètres plus bas pour une raison encore inconnue.

L'accident s'est produit dans une portion de ligne droite dans la descente du col de Puymorens. Selon les premiers témoignages, le car aurait mordu sur le talus à droite et serait finalement sorti de la route sur sa gauche avant de se coucher sur une pente douce.

Deux morts et deux blessés graves

Une femme de 52 ans et un homme de 35 ans ont été tués dans l'accident, a précisé dimanche soir le responsable de la cellule de crise constituée à la préfecture des Pyrénées-Orientales, le sous-préfet Jean-Marie Nicolas.

Une femme de 24 ans restée coincée deux heures sous le car couché près de la route a été transportée par hélicoptère à Toulouse grièvement blessée aux jambes tandis qu'une autre femme de 42 ans a été héliportée jusqu'à Perpignan avec un bras grièvement blessé.

Selon les pompiers des Pyrénées-Orientales plusieurs personnes ont été éjectées. Une dizaine de personnes également victimes de fractures ou de traumatismes plus légers ont été hospitalisées ou traitées dans un hôpital de campagne installé par les secours à la sortie du tunnel de Puymorens.

Les secours s'apprêtaient à utiliser des grues et des treuils pour le dégager et rétablir la circulation coupée dans les deux sens sur la route nationale RN320 entre l'Hospitalet-près-Andorre et la sortie du tunnel du Puymorens.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il y avait des nappes de brouillard et beaucoup de vent sur la route, mais elle n'était pas glissante au moment de l'accident.

Le chauffeur du car était entendu dimanche soir par les services de gendarmerie. Le Bureau d'enquêtes et d'analyses des transports terrestres a été saisi. (afp)

Ton opinion