Afrique: Deux morts dans une attaque contre un bus au Rwanda
Publié

AfriqueDeux morts dans une attaque contre un bus au Rwanda

Des hommes armés ont ouvert le feu sur un bus dans le sud du Rwanda samedi, faisant deux morts et six blessés.

La police soupçonne les assaillants d’être des «vestiges du FLN», mouvement accusé d’avoir mené des attaques meurtrières au Rwanda en 2018 et 2019 et fondé par l’opposant Paul Rusesabagina.

La police soupçonne les assaillants d’être des «vestiges du FLN», mouvement accusé d’avoir mené des attaques meurtrières au Rwanda en 2018 et 2019 et fondé par l’opposant Paul Rusesabagina.

AFP

Deux personnes ont été tuées et six blessées quand des hommes armés, soupçonnés d’appartenir à un groupe rebelle, ont ouvert le feu sur un bus dans le sud du Rwanda, a annoncé samedi la police.

L’attaque a eu lieu dans l’après-midi dans le district de Nyamagabe, près de la frontière avec le Burundi, a précisé la police, ajoutant que les «voyous armés étaient soupçonnés d’être des vestiges du FLN», Front de libération nationale accusé d’avoir mené des attaques meurtrières au Rwanda en 2018 et 2019

«Les assaillants ont tué le conducteur du bus et un passager, et ils ont aussi blessé six autres passagers», a déclaré la police. À l’issue d’un procès en 2021 que la Belgique a considéré ni «juste» ni «équitable», la justice rwandaise a condamné l’opposant Paul Rusesabagina à 25 ans de prison pour «avoir fondé et appartenir» au Front de libération nationale. La peine a été confirmée en appel en avril.

Hôtel Mille Collines

Fervent opposant de Paul Kagame depuis plus de 20 ans, Paul Rusesabagina a été rendu célèbre par le film «Hôtel Rwanda» sorti en 2004. Ce long métrage raconte comment ce Hutu modéré qui dirigeait l’Hôtel Mille Collines de Kigali a sauvé plus de 1000 personnes durant le génocide de 1994, au cours duquel 800’000 personnes ont été tuées, selon l’ONU, principalement issues de la minorité tutsi.

Paul Rusesabagina vivait depuis 1996 en exil aux États-Unis et en Belgique, avant d’être arrêté à Kigali en août 2020 dans des circonstances troubles, à la descente d’un avion qu’il pensait à destination du Burundi. Ses proches ont dénoncé «un enlèvement».

(AFP)

Ton opinion