Kosters (GR): Deux morts dans une avalanche
Actualisé

Kosters (GR)Deux morts dans une avalanche

Une avalanche a fait deux morts dimanche dans les Grisons.

Une vaste action de recherches a en outre été lancée, après le déclenchement spontané d'une autre coulée près de Lenzerheide, toujours dans le canton des Grisons. Depuis le début de l'hiver, les avalanches ont fait au moins douze morts et deux disparus dans les Alpes suisse, contre onze morts durant tout l'hiver précédent.

Trois randonneurs à ski partis d'Autriche étaient en train de gravir la Schlappiner Spitze, près de Klosters, lorsqu'ils ont été ensevelis dimanche par une coulée de neige, a confirmé René Ambass, de la police cantonale grisonne. L'un d'entre eux a pu se dégager par ses propres moyens de la masse neigeuse. Il a alerté la Rega et a pu localiser en quelques minutes ses deux compagnons, équipés de détecteurs de victimes d'avalanche (DVA). Il n'a toutefois pu que constater leur décès.

Le même jour, une coulée de neige s'est déclenchée spontanément au Piz Danis, près de Lenzerheide (GR). Des témoins ayant aperçu deux snowboarders dans la région concernée, des recherches de grande envergure ont été entreprises. Aucune disparition n'a toutefois encore été signalée. Les témoins n'ont pas vu si les snowboarders ont été emportés, en raison du nuage formé par l'avalanche.

Depuis le début de l'hiver, au moins douze personnes ont perdu la vie dans des avalanches en Suisse et deux autres sont portées disparues: un snowboarder emporté fin novembre dernier au-dessus des Diablerets (VD) et un séminariste français d'Ecône enseveli mercredi dernier lors d'une randonnée en raquettes dans la région du barrage de Cleuson, au-dessus de Siviez/Nendaz. Deux autres séminaristes ont trouvé la mort dans cette dernière avalanche, la plus meurtrière de l'hiver. Durant l'hiver 2007/2008, 11 personnes sont mortes dans des avalanches.

L'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (ENA) a mis en garde dimanche contre un degré marqué d'avalanche sur le versant nord des Alpes, dans la vallée de la Saas supérieure et dans la région sud du Simplon en Valais, ainsi qu'au nord du Tessin et dans les Grisons. Les endroits dangereux ne sont pas très répandus, mais à peine reconnaissables. Dans cette situation, il importe de faire preuve de retenue et de respecter les distance de délestage, souligne l'ENA. Une expérience dans l'évaluation du danger d'avalanche et un choix judicieux des itinéraires sont importants. (ap)

Ton opinion