Actualisé 17.12.2013 à 16:45

Berne

Deux nouvelles personnes tuées par le train

Deux adultes, qui voulaient traverser les voies en gare de Berne Bümpliz, ont été happées par un train lundi soir. Dimanche, deux soeurs avaient déjà trouvé la mort.

Quatre personnes ont perdu la vie en l'espace de 24 heures après avoir été happées par des trains dans la banlieue de Berne. Un homme et une femme ont été écrasés lundi alors qu'ils traversaient les voies. La veille, deux soeurs avaient déjà été tuées.

Les deux personnes qui ont perdu la vie lundi soir sont des adultes, ont annoncé mardi la police cantonale bernoise et le Ministère public. Selon les premiers éléments de l'enquête, cet homme et cette femme auraient contourné un train régional pour traverser les voies. C'est à ce moment qu'ils ont été happés par un convoi reliant Berne à Fribourg qui traversait sans arrêt la gare de Berne-Bümpliz.

Malgré un freinage d'urgence du mécanicien de la locomotive, la collision survenue vers 20h00 n'a pas pu être évitée. La police et les entreprises ferroviaires ont rappelé dans un communiqué qu'il est extrêmement dangereux et interdit de traverser les voies de chemin de fer.

Deux premières victimes

Dimanche soir, deux femmes avaient déjà perdu la vie à la gare de Berne-Wankdorf, à l'autre extrémité de la capitale fédérale, dans des circonstances encore peu claires. Un appel à témoins a été lancé, notamment aux passagers d'un train régional parti de la gare de Berne-Wankdorf quasi au même moment que le choc.

C'est peu après 18h30 que le mécanicien aux commandes de l'Intercity Genève-Saint-Gall qui a quitté Berne à 18h32, a freiné en urgence. Mais il n'a pas pu éviter le choc. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!