Calcioscommesse: Deux points de pénalité contre Naples
Actualisé

CalcioscommesseDeux points de pénalité contre Naples

Le club de Naples a été sanctionné de 2 points de pénalité dans le cadre du scandale des matches truqués pour les paris («Calcioscommesse»), a annoncé mardi la Fédération italienne de football (FIGC).

Edison Cavani et Naples rétrogradent à la 5e place.

Edison Cavani et Naples rétrogradent à la 5e place.

Six mois de suspension ont été requis contre son capitaine Paolo Cannavaro ainsi qu'un autre défenseur, Gianluca Grava, pour «non-dénonciation de faits de corruption». Cette sanction met sans doute fin aux espoirs de titre du Napoli, relégué à la 5e place à dix longueurs du leader, la Juventus Turin.

Le club avait annoncé qu'il ferait appel d'une sanction le cas échéant. Cette sanction a été prise dans le procès sportif du Calcioscommesse.

L'ex-gardien remplaçant Matteo Gianello, acteur majeur d'une tentative de trucage d'un match Sampdoria Gênes-Naples du 16 mai 2010, a lui été suspendu trois ans et trois mois par la commission de discipline de la FIGC.

Le procès sportif intervient en amont de la justice civile, qui suit son cours. La tentative de corruption de Samp-Napoli appartient au volet napolitain du Calcioscommesse. Deux autres parquets travaillent dessus, ceux de Crémone et de Bari.

Ce scandale implique des joueurs (des séries A et B) soupçonnés d'avoir été corrompus par des parieurs clandestins voulant gagner à coup sûr. Il a entraîné plusieurs enquêtes et des arrestations de joueurs, dont certains de premier plan, comme Stefano Mauri, le capitaine de la Lazio Rome.

Cette saison en Serie A, Sienne a écopé de 6 points de pénalité dans le cadre du Calcioscommesse, l'Atalanta Bergame de 2 points et le Torino d'1 point. (afp)

Ton opinion