17.10.2020 à 18:56

Les Diablerets (VD)Deux randonneurs frôlent le pire avant d’être hélitreuillés

Deux alpinistes ont dû être secourus après que l’un d’eux a fait une longue glissade l’amenant au bord d’une barre rocheuse.

de
Pauline Rumpf
DR

A quelques mètres près, la journée aurait certainement pris une toute autre tournure pour deux randonneurs partis légèrement équipés pour une ascension au-dessus du Col du Pillon (1546 m d’altitude). Un peu avant 13h samedi, un des deux jeunes marcheurs a fait une glissade d’une dizaine de mètres au lieu-dit «La Vire aux Dames», et est parvenu à s’arrêter juste avant une barre rocheuse, de laquelle une chute aurait été critique.

Bloqué proche du gouffre sans possibilité de remonter par ses propres moyens, le couple a dû être secouru par un hélicoptère de la Rega. «Il n’y a pas eu de blessures, ils étaient simplement mal pris», précise Roger Muller, porte-parole de la police cantonale vaudoise, avisée de l’intervention. Une colonne de secours a été mobilisée en soutien à la Rega.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
62 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Cara

18.10.2020 à 20:23

Un grand bravo aux secouristes qui vont dans des situations dramatiques faites par des personnes irrésponsables et non équipés en montagne. L'homme est insignifiant face à la nature

Que cela vous serve de leçon

18.10.2020 à 19:40

Tant mieux qu'ils aient eus la vie sauve. Ensuite carton rouge pour ces deux personnes. Tous les frais de secours à leur charge cela les fera réfléchir pour une prochaine randonnée. De plus, cela peut mettre en danger les secouristes, on a déjà vu des secouristes perdre la vie dans ce genre de cas. Cette fois la grande faucheuse vous a laissé une seconde chance. Ne profitez plus de votre étoile.

Des pieds ou je pense à ces citadins

18.10.2020 à 16:56

Quand je vois dans les alpages à 1600 m. les touristes qui sont habillés comme au bord du lac , il ne faut pas s' étonner au moment où vien un orage ou un coup de froid , sans parler des flocons de neige . A ces gens là , il faut les soigner aux porte-monnaie pour leur savoir sur la montagne. Une remarque , ils vous rient au nez , pour être poli.