Actualisé 08.10.2012 à 12:30

Vraies armes à feuDeux rappeurs mis en examen après un clip

Deux figurants du groupe de rap niçois Negrescro ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire, pour avoir tiré des coups de feu avec un fusil à pompe et une kalachnikov en tournant un clip.

Le groupe de rap, qui regroupe des jeunes du quartier sensible de l'Ariane, au nord-est de Nice, avait semé le trouble en diffusant un clip début juillet sur internet.

Tournée à l'Ariane, la vidéo montre notamment les deux figurants masqués tirer en l'air avec le fusil à pompe et la Kalachnikov. On y voit également des jeunes faire du rodéo avec leurs deux-roues et hisser sur la façade de l'église du quartier un immense drapeau algérien.

La police judiciaire de Nice, chargée de l'enquête, a conclu que les armes étaient bien réelles même si elles n'ont pas été retrouvées. Les deux figurants ont été interpellés mercredi dernier et mis en examen vendredi, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Les enquêteurs ont notamment retrouvé une douille percutée, correspondant au calibre de la Kalachnikov, sur le lieu de tournage du clip.

Lors de perquisitions chez les suspects, ils ont aussi retrouvé le drapeau algérien de grand modèle et un pistolet automatique de 7e catégorie tirant des cartouches de gaz (réplique d'un Glock 17 autrichien de calibre 9 mm) couramment vendu dans les armureries.

«Pap», le chanteur du groupe de rap niçois Negrescro (déformation du nom de l'hôtel de luxe niçois Negresco), a été entendu dans l'affaire mais il ne maniait pas d'armes dans le clip. Dans une affaire distincte, le chanteur a été interpellé dans son quartier en flagrant délit de trafic de stupéfiants fin août et placé en détention provisoire. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!