Mali - Deux soldats tués dans l’explosion d’une mine artisanale
Publié

MaliDeux soldats tués dans l’explosion d’une mine artisanale

Un véhicule des forces armées maliennes a sauté sur un engin explosif improvisé à l’entrée d’un village du centre du Mali.

Un soldat sénégalais de la force Minusma présente au Mali en juillet 2019 à la recherche de mines artisanales.

Un soldat sénégalais de la force Minusma présente au Mali en juillet 2019 à la recherche de mines artisanales.

AFP

Deux soldats maliens ont été tués mercredi et six blessés dans l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur véhicule, dans le centre du Mali, a-t-on appris de source sécuritaire. Un véhicule pick-up des forces armées maliennes a sauté sur «l’engin explosif improvisé» à l’entrée du village de Dansan, sur l’axe Boni-Douenzta, a dit à l’AFP cette source ayant requis l’anonymat. Le véhicule transportait des soldats devant assurer une relève dans la zone, selon la même source.

C’est sur le même axe routier Douenzta-Boni que quinze soldats maliens avaient été tués et de nombreux blessés le 19 août, au cours d’une embuscade imputée aux djihadistes. Les engins explosifs artisanaux sont une arme de prédilection des djihadistes contre les forces maliennes, françaises et internationales. Ils tuent aussi de nombreux civils.

Depuis 2012 et le déclenchement de rébellions indépendantiste et djihadiste dans le Nord, le Mali est plongé dans une tourmente multiforme qui a fait des milliers de morts, civils et combattants, malgré le soutien de la communauté internationale et l’intervention de forces de l’ONU, africaines et françaises.

(AFP)

Ton opinion