Pakistan: Deux suspects arrêtés pour la décapitation de l'otage polonais

Actualisé

PakistanDeux suspects arrêtés pour la décapitation de l'otage polonais

Un ancien député pakistanais et un taliban présumé sont détenus dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat par décapitation d'un otage polonais enlevé fin septembre dans le nord-ouest du Pakistan, près de la frontière afghane.

Ils devraient être présentés au tribunal lundi pour que leur garde à vue soit prolongée.

Selon l'enquêteur Malik Tariq Awan, les deux suspects ont été arrêtés il y a un mois. Il s'agirait de Shah Abdul Aziz, ancien député d'un parti fondamentaliste pro-taliban, considéré comme celui qui a planifié l'enlèvement de Piotr Stanczak. Les trois Pakistanais qui accompagnaient le géologue ont été tués.

Une vidéo de la décapitation a été diffusée en février et le cadavre de l'otage a été retrouvé et rapatrié en Pologne en avril. Dans l'enregistrement, un militant portant une cagoule affirme que le captif a été tué parce que le gouvernement pakistanais a refusé de libérer 26 prisonniers et de retirer ses troupes des zones tribales.

Un autre responsable de la police, Raja Hasan Akhtar, a déclaré aussi que Shah Abdul Aziz avait été le cerveau de l'opération et avait servi d'intermédiaire des talibans pour négocier avec le gouvernement.

L'autre suspect serait un taliban du nom d'Ata Ullah, arrêté à Rawalpindi, la ville jumelle de la capitale, Islamabad. Il aurait admis son rôle dans l'assassinat devant un tribunal anti-terrorisme de cette localité et aurait dit avoir agi avec ses complices sur les ordres d'un commandant taliban de Darra Adam Khel, une ville de la province de la Frontière du Nord Ouest. Selon M. Akhtar, le suspect affirme dans sa déposition qu'Aziz leur avait ordonné de tuer le géologue polonais s'ils restaient sans nouvelles du négociateur pendant une semaine.

Le seul autre Occidental décapité au Pakistan est le reporter du «Wall Street Journal» Daniel Pearl, en 2002.

(ap)

Ton opinion