Heurts au Xinjiang : Deux suspects des violences tués par la police
Actualisé

Heurts au Xinjiang Deux suspects des violences tués par la police

Deux personnes ont été tuées par la police chinoise, en raison de leurs liens supposés avec les violences qui ont secoué le Xinjiang.

Le Xinjiang est le théâtre de violences.

Le Xinjiang est le théâtre de violences.

La police chinoise a tué deux suspects recherchés depuis les violences du week-end à Kashgar, dans la province du Xinjiang. Les autorités imputent ces incidents à des «terroristes formés au Pakistan».

Les deux suspects ont été abattus tard lundi soir près de la ville, précise le gouvernement régional sur son site internet. L'attaque à laquelle ils auraient participé a fait six morts dimanche à Kashgar, un restaurateur, un serveur et quatre passants.

C'est la dernière explosion de violences en date dans la province du Xinjiang, berceau de la communauté ouïghoure, musulmane et turcophone. Certains des ses membres se sentent spoliés par l'immigration de Chinois de l'ethnie des Hans et le contrôle exercé par le pouvoir central.

Rebiah Kadeer, présidente en exil du Congrès mondial ouïghour, a attribué pour sa part aux autorités chinoises la responsabilité de ces violences.

(ats)

Ton opinion