Hockey: Deux tests contre le no 1 mondial

Actualisé

HockeyDeux tests contre le no 1 mondial

Dans l'ombre de la finale des play-off, l'équipe de Suisse a entamé sa préparation en vue du Mondiaux de Stockholm (3 au 19 mai). Elle disputera ses deux premiers matches amicaux ce vendredi à Fribourg et samedi à Winterthour contre la Russie.

Comme chaque année, la première mouture de la sélection de Sean Simpson n'aura qu'un lointain rapport avec celle qui sera présente sur la glace le 3 mai pour le premier match du Mondial contre l'hôte suédois. Le coach national n'a retenu aucun joueur des demi-finalistes battus, ni bien sûr des finalistes.

Vingt-quatre heures après les premiers vivats de la finale des play-off, la BCF Arena accueillera à nouveau du bon monde dans une ambiance qu'on espère festive malgré le rôle d'aimant qui sied à Fribourg Gottéron ces dernières semaines. L'affiche est alléchante avec la venue de la Russie, championne du monde en titre. Bien sûr, elle n'est pas encore formée avec ses meilleurs éléments, mais elle demeure une référence. No 1 mondial, 26 titres de champion du monde, la Russie sera la grande favorite du prochain tournoi olympique qui se déroulera sur ses terres de Sotchi.

Mauvaise image à gommer

La Suisse a une mauvaise image à gommer. Celle de son 11e rang au dernier Championnat du monde à Helsinki, soit son plus mauvais résultat depuis 1997 et son accession dans le groupe A. «Tous furent déçus: l'équipe, les supporters et les médias. Mais le plus déçu, ce fut moi», a relevé Simpson en évoquant encore une fois le tournoi mondial de l'an dernier. «Nous devons à nouveau nous battre pour les quarts de finale.»

Avec quels joueurs Simpson pourra-t-il espérer décrocher les quarts de finale pour son quatrième Championnat du monde? C'est encore l'incertitude. Plusieurs joueurs ont déjà fait part de leur renoncement. Outre le Fribourgeois Julien Sprunger, qui s'était déjà prononcé au mois de février, les défenseurs Goran Bezina, Steve Hirschi et Félicien Du Bois ont renoncé. Côté gardien, le forfait du Davosien Leonardo Genoni rend plus simple le choix du sélectionneur avec le trio Reto Berra, Tobias Stephan et Martin Gerber.

Trois néophytes

Sean Simpson en profitera pour lancer deux jeunes défenseurs contre la Russie: Samuel Guerra (19 ans/Davos) et Dominik Schlumpf (22/Lugano). Le troisième néophyte sera l'attaquant luganais Thomas Rüfenacht, qui vaut bien mieux que l'image de frappeur qui l'a longtemps accompagné. Outre ces nouveaux venus, le coach a également appelé Emanuel Peter (Bienne), Inti Pestoni (Ambri-Piotta) et Jonathan Mercier (Genève-Servette), un trio de joueurs qui comptent moins de dix sélections.

«Nous voulons nous améliorer chaque semaine, explique Simpson. La concurrence règne déjà dans les entraînements. Chaque joueur sait qu'il est possible qu'il ne revienne pas en deuxième semaine ou qu'il prolonge son séjour jusqu'à sept semaines.»

Dès la semaine prochaine, il faudra que certains fassent la place aux joueurs des demi-finalistes de Zoug et des Zurich Lions. Martin Gerber rejoindra également le cadre. (ats)

Ton opinion