Asie: Deux Tibétains s'immolent par le feu en Chine
Actualisé

AsieDeux Tibétains s'immolent par le feu en Chine

Deux Tibétains, dont une mère de quatre enfants ont mis le feu à leurs vêtements en Chine, pour protester contre la tutelle de Pékin et la répression de la culture et de la religion tibétaines, ont annoncé lundi des ONG et médias.

Kal Kyi, 33 ans, s'est immolée par le feu dimanche dans l'ouest de la province du Sichuan, une région de Chine où s'exprime une vive contestation contre le gouvernement central, a indiqué Radio Free Asia. La mort de la mère de famille a été confirmé par le site tibétain phayul.com, basé en Inde.

Au pied de la région autonome chinoise du Tibet, le Sichuan (sud-ouest) a une importante population d'ethnie tibétaine.

Lhamo Kyab, un homme de 43 ans, s'est également transformé en torche humaine, lundi dans la province occidentale du Gansu, ont indiqué phayul.com et l'ONG International Campaign for Tibet. Son décès n'a pas été confirmé.

Depuis 2009, plus de 110 Tibétains se sont suicidés par le feu, ou ont tenté de le faire, pour protester contre la tutelle de Pékin et la répression de leur religion et de leur culture.

La Chine affirme avoir «libéré pacifiquement» le Tibet et amélioré le sort de sa population en finançant le développement économique de cette région pauvre et isolée.

Mais de nombreux Tibétains ne supportent plus ce qu'ils considèrent comme une domination grandissante des Han, l'ethnie ultra-majoritaire en Chine, et la répression de leur religion et de leur culture. Par ailleurs, le développement profite surtout aux Han. (afp)

Ton opinion