Deux tiers des «working poor» sont des femmes
Actualisé

Deux tiers des «working poor» sont des femmes

Un salarié sur huit est très peu payé en Suisse, surtout des femmes et des jeunes. Il y avait en 2006 près de 250'000 emplois à bas salaires en Suisse.

Ces emplois étaient occupés par quelque 320'000 personnes, en grande majorité des femmes. La pauvreté monétaire touche particulièrement les familles nombreuses et les ménages monoparentaux. Un travailleur à bas salaire sur huit est un travailleur pauvre (working poor) ainsi qu'un travailleur à très bas salaire sur cinq.

Les bas salaires, selon les critères retenus par l'OFS, sont des salaires inférieurs à 3783 francs bruts par mois pour 40 heures de travail par semaine. Les très bas salaires se situent à moins de 2837 francs mensuel. Au cours des dix dernières années, la part des emplois à bas salaire n'a que très peu évolué, ne perdant qu'un point de pourcentage de 11,2 à 10,2 %. En revanche le taux des très bas salaires à diminué sensiblement, en particulier chez les femmes. Le taux des travailleurs pauvres a été estimé à 4,5% des travailleurs vivant dans un ménage comptabilisant au moins 36 heures de travail par semaine.

Les femmes principalement touchées

Selon l'OFS, ce sont à près de 70 %, des femmes qui reçoivent les bas salaires. Ces derniers représentent 10,2 % de k0ensemble des salaires versés par les entreprises alors que les personnes qui les touchent constitue le 11,6 % de l'ensemble des salariés. Les femmes sont trois fois plus fréquemment touchées que les hommes par les bas salaires. Alors que 6,3 % des salariés gagnent moins que 3780 francs bruts par mois, la part des salariées est trois fois plus importantes (18,6 %),

Les secteurs servant les bas salaires sont le plus souvent - près de la moitié des cas - ceux de la restauration et du commerce de détail. Dans la restauration, ce sont près de 75'000 employés qui se partagent 63'000 bas salaires. Dans le commerce de détail et les services de réparation, quelque 66'000 employés se partagent près de 50'000 emplois peu payés. Six emplois à bas salaire sur dix sont recensés dans les petites entreprises avec moins de 50 employés, deux dans les entreprises entre 50 et 200 employés et deux encore dans les entreprises plus grandes. C'est dans les grandes régions zurichoises, du Plateau et de l'Arc lémanique que les bas salaires sont les plus nombreux mais c'est aussi dans ces régions que les emplois se concentrent.

Moitié de pleins temps

Près de la moitié des personnes à bas salaires est occupée à plein temps et, dans cette moitié, les femmes sont quatre fois plus nombreuses que les hommes. Les ressortissants étrangers sont deux fois plus nombreux que les Suisses.

Selon l'OFS, les bas salaires sont presque aussi fréquents, en nombre absolu, chez les personnes sans formation que chez celles qui disposent d'un certificat professionnel (CFC). En pourcentage, toutefois, les personnes sans formation avec un bas salaire représentent près de 40 % de l'ensemble des bas salaires. (ap)

Ton opinion