Actualisé 20.01.2020 à 20:30

SénégalDeux tonnes de cannabis et un kilo de cocaïne saisis

Les autorités sénégalaises ont mené un coup de filet contre les milieux de la drogue lundi.

Des saisies ont été effectuées dans le centre, le sud et l'est du Sénégal. (Photo prétexte)

Des saisies ont été effectuées dans le centre, le sud et l'est du Sénégal. (Photo prétexte)

AFP

Près de deux tonnes de «chanvre indien» (cannabis), un kilo de cocaïne, une kalachnikov et deux camions ont été récemment saisis par les autorités sénégalaises dans le centre, le sud et l'est du pays, a annoncé lundi la police nationale.

La police a interpellé un «trafiquant notoire de chanvre indien» en possession de trois sacs de 100 kg sur une plage de Mbour, à quelque 80 km au sud-est de Dakar, selon un communiqué qui ne précise pas la date de l'opération.

Une perquisition au domicile du suspect a «permis de découvrir 13 sacs de 100 kg de chanvre indien». «Au total, il y avait 1,6 tonne de chanvre», a précisé à l'AFP le porte-parole de la police nationale, le lieutenant Ndiassé Dioum.

Le suspect, placé en garde à vue, possédait également des «documents de voyage par avion» pour se rendre à Ziguinchor, en Casamance, région du sud du pays considérée comme le grenier du cannabis au Sénégal, «pour, probablement, s'y approvisionner», a précisé la police.

«Individu de nationalité étrangère»

Des saisies ont par ailleurs été effectuées entre le 10 et le 20 janvier à Tambacounda (est), sur l'axe reliant Dakar au Mali, selon un autre communiqué de la police. Les policiers ont saisi «234 kg de chanvre indien, une arme de type kalachnikov, une motocyclette et deux camions immatriculés au Mali, usités pour le transport. Quatre individus ont été interpellés au cours de ces opérations et seront déférés au parquet au terme de leur garde à vue».

Enfin, un «individu de nationalité étrangère» a été interpellé en possession d'1 kg de cocaïne samedi à Ziguinchor, dans le cadre d'une enquête sur «un vaste réseau de trafic de cocaïne dans des auberges» de la ville, proche de la Guinée-Bissau, pays considéré comme une plaque tournante du trafic de stupéfiants en provenance d'Amérique du Sud.

La marine sénégalaise avait saisi fin octobre au large de Dakar plus d'une tonne de cocaïne en provenance présumée d'Amérique latine et à destination de l'Espagne, et interpellé cinq personnes, selon l'armée et les douanes. Cette saisie survenait après deux précédentes effectuées par les douanes en juin au port de Dakar et totalisant plus d'une tonne. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!