Actualisé 29.09.2016 à 14:38

Prilly (VD)

Deux tours de plus de 60 mètres soumises au vote

Les Prilliérans voteront le 27 novembre sur le Plan partiel d'affectation de Malley-Gare, aux portes de Lausanne.

de
ats/fnt

L'Association Malley-Demain se mobilise pour ce projet urbanistique qui compte deux tours d'une hauteur maximale de 77 et 63 mètres. Ce Plan partiel d'affectation (PPA) constitue la première étape de la renaissance de la friche de Malley, dans l'ouest lausannois. Malley-Gare, situé près d'une halte CFF, est appelé à devenir un écoquartier: «en Suisse romande, il s'agit du premier quartier labellisé 'site 2000 watts' par la Confédération», a expliqué jeudi le syndic Alain Gillièron.

Le quartier devrait accueillir quelque 420 nouveaux habitants ainsi que 630 emplois. Il sera organisé autour de deux places publiques - la place de la Coulisse et celle de Malley - et comportera deux tours de 77 et 63 mètres. «C'est une hauteur maximale. Les architectes pourraient aussi construire un peu moins haut et un peu plus large», précise Alain Gillièron.

Ces tours suscitent de fortes réticences, notamment représentées par l'association Avenir Malley. «Les opposants estiment qu'il est inadmissible d'élever un 'mur' de tours - comme ils disent - devant eux, qui ont vécu sans pendant 30 ou 40 ans. Cela ne leur coupe pas la vue, mais cela la change un peu», estime le syndic.

Le Conseil communal de Prilly a donné son aval à une très large majorité et décidé de soumettre le projet à un référendum spontané. L'association Malley-Demain s'est constituée autour des partis PLR, PS, Verts, PDC et POP. Elle est co-présidée par les conseillers communaux Sylvie Krattinger (PS), Antoine Reymond (PLR) et Rebecca Joly (Verts). Seule l'UDC est contre.

Si les Prilliérans approuvent ce PPA, le concours d'architecture sera rapidement lancé dans la foulée, pour une réalisation espérée à l'horizon 2018. Deux autres étapes, au sud et au nord, suivront d'ici 2022-2025.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!