Portugal: Deux trains se «chevauchent»: 11 blessés

Actualisé

PortugalDeux trains se «chevauchent»: 11 blessés

Deux trains de voyageurs sont entrés en collision lundi soir près de Coimbra, dans le centre du Portugal. L'accident a fait «onze blessés légers».

La ligne ferroviaire entre Lisbonne et Porto, les deux principales villes du Portugal, était perturbée mardi après la collision la veille de deux trains qui a fait 15 blessés légers, selon la société des chemins de fer (CP).

Une dizaine de trains ont été annulés entre Lisbonne et le nord du Portugal, selon un porte-parole des chemins de fer. Le retour à la normale étant prévu vers la fin de la journée.

«Nos équipes travaillent depuis cette nuit pour que cela se fasse le plus tôt possible (...). Mais il reste beaucoup à faire», a indiqué un porte-parole de Refer, qui gère le réseau des chemins de fer. Des dizaines d'ouvriers tentaient mardi matin de nettoyer les débris éparpillés sur plusieurs mètres et retirer les wagons accidentés.

Blessures légères

Lundi soir, un train intercités, qui dessert les principales villes du pays, avec 72 passagers à bord, a percuté à l'arrière un train régional, avec 5 passagers, près de la gare de Alfarelos, dans les environs de Coimbra (centre). Plusieurs voitures du train ont déraillé et ont été détruits.

Sur place, plus de 140 pompiers avaient été mobilisés afin de porter secours aux blessés. Les quinze personnes conduites à l'hôpital de Coimbra étaient toutes sorties mardi matin, selon un responsable de l'établissement. «J'ai craint le pire. Les gens ont paniqué car ils ont eu peur que l'accident provoque des morts», a confié Nuno Moreira au quotidien populaire Correio da Manha.

«La peur de ma vie»

«J'ai eu la peur de ma vie. On a vécu des moments de grande frayeur», a raconté un autre passager. Le gouvernement a demandé à CP (chemin de fer) et à l'entité responsable de gèrer les réseaux ferrés d'ouvrir une enquête afin de déterminer les causes de cet accident, dont les «conclusions devront être présentées dans les prochaines 72 heures», selon un communiqué du ministère de l'Economie, qui gère le portefeuille des Transports.

Les médias portugais ont évoqué l'hypothèse de présence d'huile sur les rails qui aurait compliqué le freinage de l'un des trains ou bien un problème dans le système électrique à la suite des intempéries de ce week-end qui aurait entraîné une panne des feux de signalisation. (ats)

Ton opinion