Actualisé 12.06.2009 à 15:53

Triple meurtre de Granges

Deux victimes étouffées, la troisième abattue

Une des victimes du triple meurtre de Granges (SO) était impliquée dans des escroqueries financières du type cercles de donateurs. Une importante somme d'argent a été retrouvée à côté de son corps.

La police soleuroise ne sait toutefois toujours pas si ses activités ont un lien avec l'assassinat. Un cercle de donateurs utilise l'argent des nouveaux membres pour rétribuer les investisseurs qui y sont déjà entrés, selon le système du jeu de l'avion.

Trois personnes ont été arrêtées et interrogées jusqu'ici. Deux ont été relâchées en l'espace de 24 heures, la troisième après 48 heures.

Les enquêteurs savent par contre maintenant que le triple meurtre a eu lieu vendredi soir dernier dans un immeuble de Granges. Les cadavres des époux et de leur fille y avaient été trouvés le lendemain.

Deux étouffements

Deux des victimes ont été ligotées et étouffées à l'aide de sacs en plastique, révèle le rapport des médecins légistes. La troisième a succombé à des coups de feu provenant d'une arme qui n'a pas été retrouvée jusqu'ici.

Le corps de l'épouse âgée de 55 ans a été trouvé dans un bureau situé au rez-de-chaussée. La police y a également découvert une somme d'argent liquide à cinq chiffres. Le père et la fille du couple ont été tués dans un appartement au 4e étage.

Selon la police, l'enquête s'avère difficile, car la mère avait de nombreuses activités et un vaste cercle de contacts. Elle était notamment engagée dans des cercles de dons, dans une organisation appelée «dr Club» (»le club») et dans la vente de produits Bios Life.

Avec son mari, ils étaient par ailleurs concierges. Ils organisaient aussi des cours de massage reiki.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!