Actualisé 27.07.2015 à 18:58

Cyclisme

Deuxième cas positif pour l'équipe Androni

Le coureur italien Fabio Taborre a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif, le deuxième cette saison pour l'équipe Androni menacée de suspension.

Le contrôle de Taborre, un coureur de 30 ans au palmarès maigrelet (3 victoires), a été réalisé hors compétition le 16 juin. La substance interdite en cause, le FG-4592, a la propriété de stimuler la production endogène d'EPO.

L'autre cas positif annoncé le 30 juin concernait l'Italien Davide Appollonio, positif à l'EPO dans un contrôle pratiqué le 14 juin. Taborre, qui peut demander une contre-analyse, a été «suspendu provisoirement, et ce jusqu'à la résolution de l'affaire», a précisé l'UCI.

La formation italienne étant confrontée à deux cas de dopage dans une période de douze mois, elle encourt, en cas de confirmation du premier résultat, une suspension d'une durée de 15 à 45 jours, suivant le règlement adopté par la fédération internationale en début d'année.

L'UCI a précisé qu'elle allait saisir sa commission disciplinaire et qu'une décision serait rendue «dans les jours à venir».

Suivant le règlement, une équipe peut échapper à la suspension si elle parvient à prouver qu'elle «a appliqué toute la diligence raisonnable et pris toutes les mesures qui pouvaient raisonnablement être attendues afin d'éviter la commission de violations des règles antidopage». (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!