Pays à risque et quarantaines - Deuxième liste de l’OFSP: la petite soeur pour les vaccinés et guéris

Publié

Pays à risque et quarantainesDeuxième liste de l’OFSP: la petite sœur pour les vaccinés et guéris

L’OFSP divise désormais sa liste des zones à risque en deux sections. Dès lundi, les personnes vaccinées ou guéries ne seront plus concernées que par la plus courte des deux.

par
Yannick Weber
Si vous avez guéri d’une infection ou que vous êtes vacciné, votre choix de destinations de vacances va s’allonger.

Si vous avez guéri d’une infection ou que vous êtes vacciné, votre choix de destinations de vacances va s’allonger.

20min/Marco Zangger

Le Conseil fédéral l’a annoncé mercredi: les personnes qui ont été vaccinées ou qui ont guéri d’une infection au coronavirus seront exemptées de quarantaine en cas de contact avec une personne contaminée ou au retour de voyage… à quelques exceptions près. L’OFSP tient donc désormais une liste divisée en deux sections. Dans la déjà bien connue «Liste des États présentant un risque» se trouve maintenant une sous-section «États où circule un variant préoccupant».

Brésilien, sud-africain et indien, mais pas britannique

Car si l’on considère que les vaccinés ou guéris sont bien moins susceptibles d’être vecteurs du Covid, les données scientifiques manquent encore pour dire ce qu’il en est de certains des nouveaux variants. Ainsi, même les personnes vaccinées ou guéries devront se mettre en quarantaine au retour des pays où ceux-ci circulent.

Cette liste concerne les États où circulent à des degrés importants les variants brésilien, sud-africain et indien. En revanche, le variant anglais, désormais hégémonique en Suisse, n’est pas concerné, les données montrant que les vaccins seraient efficaces. Sur cette liste se trouvent donc, logiquement, le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde, mais aussi le Canada, qui compte des foyers de variant brésilien, le Népal et, depuis cette semaine, le Royaume-Uni, tous deux concernés par le variant indien.

Gardez précieusement la preuve

En résumé, une personne non vaccinée ou qui n’a pas été infectée dans les six mois précédents devra se mettre en quarantaine au retour des pays figurant sur les deux listes. Pour les autres, uniquement en provenance des pays de la liste «variants», ce qui leur donnera un choix de destinations bien plus large pour les vacances d’été.

Les cantons sont toujours chargés de contrôler le respect des quarantaines, et ils peuvent toujours recevoir les listes des passagers des vols de la part des compagnies aériennes. Mise en garde, donc, pour les personnes qui ont guéri du Covid par exemple: une preuve d’infection sera nécessaire en cas de contrôle. «Si le service cantonal compétent vous contacte pour vous ordonner une quarantaine, expliquez que vous avez déjà été infecté et que vous êtes guéri; l'attestation vous permettra de le prouver. La quarantaine sera alors levée», explique l’OFSP.

Combien de jours après la 2ème dose ou l’infection?

L’ordonnance du Conseil fédéral publiée mercredi dernier, et qui entre en vigueur lundi, donne encore des précisions utiles: est considérée comme vaccinée une personne qui a reçu un vaccin autorisé en Suisse ou par l’Agence européenne des médicaments (excluant donc, par exemple, les vaccins russe et chinois), et ce «dès la vaccination complète». L’exemption de quarantaine dure, pour l’instant, six mois. Pour les personnes guéries, l’exemption est octroyée pendant six mois également, «à compter du 11e jour qui suit la confirmation de l’infection.»

Ton opinion

239 commentaires