Saint-Gall: Devant les juges pour avoir poignardé et étouffé son amant
Publié

Saint-GallDevant les juges pour avoir poignardé et étouffé son amant

Un Néerlandais est accusé d’avoir brutalement tué son partenaire sexuel, en 2016 à Lichtensteig (SG). Le procès du quadragénaire, qui s’était enfui en Thaïlande juste après les faits, s’ouvre ce jeudi.

par
ofu/ats
1 / 5
Le sexagénaire Fredy K. a été retrouvé mort, en mai 2016, à Lichtensteig (SG).

Le sexagénaire Fredy K. a été retrouvé mort, en mai 2016, à Lichtensteig (SG).

Photo d'archive

20 Minuten
Il était connu de tous dans le village pour avoir ouvert un musée de boîtes à musique mécaniques.

Il était connu de tous dans le village pour avoir ouvert un musée de boîtes à musique mécaniques.

20 Minuten

L’auteur présumé, un Néerlandais de 42 ans, et sa victime, un Suisse de 62 ans, avaient fait connaissance sur internet, plus précisément sur un site de rencontre pour homosexuels, bisexuels et personnes transsexuelles. Leur première rencontre a eu lieu en mars 2016, en Thaïlande. À cette époque, le sexagénaire vivait dans ce pays d’Asie du Sud-Est en compagnie d’un «ladyboy». La deuxième rencontre a eu lieu un mois plus tard, à Lichtensteig (SG), au domicile fixe du Suisse. Rapidement, le quadragénaire s’était installé dans le petit appartement de son amant. La nature de leur relation était purement sexuelle.

Or, une de leurs parties de jambes en l’air a viré au drame le soir du 2 mai 2016. Selon l’acte d’accusation, le Suisse a demandé au Néerlandais de lui lécher les aisselles, puis les pieds. L’accusé s’est exécuté comme les soirs précédents. Après avoir terminé, il s’est rendu à la cuisine pour boire un peu d’eau. Il est ensuite revenu dans le salon, un couteau à la main, et a poignardé son hôte pour des raisons pour l’heure inconnues. Comme il avait l’impression que le Suisse respirait encore, le Néerlandais l’a étouffé en lui plaçant un sac plastique sur la tête, précise l’acte d’accusation.

Extradé vers la Suisse en juin 2017

Après avoir planqué le cadavre de son amant sous le lit et nettoyé au mieux les taches de sang au sol, le quadragénaire s’était enfui en Thaïlande. Recherché au niveau international, il avait finalement pu être interpellé en Thaïlande le 2 juin 2016, puis extradé vers la Suisse le 26 juin 2017. Depuis, il se trouve en détention. Son procès s’ouvre ce jeudi devant le Tribunal d’arrondissement du Toggenburg. On ignore quand le verdict sera rendu.

Ton opinion