Actualisé

Devant son public, le LHC ne voulait pas mourir

LNB – A Malley, Bienne n'a pas réussi à convertir son premier puck de match. Lausanne a fait mordre la poussière aux Seelandais (5-4).

Comme lors de leur premier duel à Lausanne, les deux antagonistes auront été très proches. Sur leur glace devant près de 5300 spectateurs, les Vaudois ont fait preuve d'un grand cœur et d'une évidente abnégation. Sans toutefois jamais prendre résolument leurs distances contre un adversaire dominateur de cette série, mais moins brillant qu'à l'accoutumée, et toujours capable de scorer à n'importe quel moment. Paradoxalement, joies et déceptions seront venues des mêmes joueurs. Auteur d'erreurs sur le 0-1, puis le 4-4, Malik Benturqui signait son premier but de la saison, trois minutes après l'ouverture du score. Auteur de deux passes aussi superbes que décisives sur les réussites No 2 et 3 de Lausanne, Florian Conz faisait ensuite preuve de passivité sur deux buts seelandais.

La rencontre aurait pu tourner à l'avantage des Bernois lorsque Patrice Lefebvre assenait un coup de canne à Daniel Rubin, quelques secondes après un coup non sanctionné du même No 41 biennois sur un genou du top-scorer vaudois. Résultat: pénalité de match contre le Québécois. Trente-sept secondes plus tard, Jörg Reber égalisait à 4-4. Dans l'enchaînement, Alexandre Tremblay (deux buts hier) visait le poteau, avant que Conz, encore lui, ne libère les siens (49e).

Dans l'autre demi-finale, Grasshopper a battu Viège 4-1 et revient à 1-3 dans la série.

David Cherix, Malley

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!