Actualisé 10.07.2013 à 13:49

Jennifer LopezDevenue SDF pour pouvoir vivre sa passion à fond

Convaincue que son avenir serait dans la danse, J.Lo s'est brouillée avec sa mère et a quitté le foyer familial. Flashbacks.

de
fab
Jennifer Lopez pose dans une tenue old school très sexy en Une de «W».

Jennifer Lopez pose dans une tenue old school très sexy en Une de «W».

Tout n'a pas toujours été rose dans la vie de Jennifer Lopez. C'est ce qu'elle a expliqué dans une interview au magazine «W». «Ma mère et moi nous disputions souvent, raconte la chanteuse américaine. Je ne voulais pas aller à l'université, je voulais faire de la danse à plein temps. Donc nous avons fait une pause. Je suis partie de la maison et j'ai commencé à dormir sur le canapé du studio de danse. J'étais SDF. Mais je disais à ma mère: «C'est ce que j'ai envie de faire.»

La star de 43 ans avait vu juste: elle a rapidement décroché un contrat en Europe. Puis un autre en Californie où elle a dû déménager... à contrecoeur. «Je détestais Los Angeles, précise la native du Bronx. Je me demandais où était le petit vendeur de lait et les garçons qui traînent dans la rue.» Avec les années, la star s'est habituée à son nouveau mode de vie et à la cité des Anges qu'elle a appris à aimer. «Mais elle ne me donne pas autant de force que le Bronx a pu le faire. Toute la force dont j'ai eu besoin au cours de ma vie, je l'ai obtenue de ce quartier.»

«Les vacances sont toujours trop longues»

Véritable bourreau de travail, J.Lo avoue dans cette interview qu'elle déteste s'arrêter trop longtemps: «Les vacances ont toujours l'air longues pour moi. Après deux semaines de congé j'ai envie de retourner travailler. Et j'ai toujours été comme ça.»

Elle réfléchit d'ailleurs déjà à la façon dont elle va apprendre à ses jumeaux de 5 ans, Max et Emme, qu'il faut travailler dur dans la vie pour réussir. «J'ai appris quelque chose au sujet des enfants: ils ne font pas ce qu'on leur dit de faire mais reproduisent ce que l'on fait soi-même. Moi j'ai pris exemple sur mes parents. Mon père travaillait de nuit et j'étais consciente de tout ce qu'il faisait pour nous. ma mère était vendeuse de Tupperware et travaillait aussi dans une école. J'ai toujours senti que je ne pouvais pas les laisser tomber. Et j'ai eu une discipline naturelle dès mon plus jeune âge. J'étais tout le temps en train de me former pour quelque chose.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!