Zurich: Devoirs à domicile aux oubliettes
Actualisé

ZurichDevoirs à domicile aux oubliettes

Les socialistes proposent de supprimer les travaux scolaires à la maison au nom de l'égalité.

par
jbm

Laisser livres et cahiers dans les classes et en finir avec les devoirs à la maison, voilà ce que préconise le Parti socialiste zurichois, rapporte le Tages-Anzeiger. En lieu et place, les élèves devraient suivre une heure de devoirs surveillés.

Pour la formation, tous les enfants n'ont pas les mêmes chances: les uns sont très bien encadrés à domicile, tandis que les autres sont livrés à eux-mêmes, parce que leurs parents travaillent ou ne comprennent pas les exercices que leurs enfants doivent préparer.

Lilo Lätzsch, présidente de l'Association zurichoise des enseignants, se déclare très étonnée par cette proposition. «A Zurich, des heures de travaux surveillés existent déjà.» Fondamentalement, elle n'est pas contre, mais elle craint que les parents se désintéressent de l'école et du travail de leurs enfants. Quant à la charge supplémentaire pour les enseignants, Lilo Lätzsch rappelle que leur présence durant ces heures se fait sur une base volontaire. De plus, ces devoirs surveillés peuvent être supervisés par des personnes qui ne sont par obligatoirement des maîtres d'école.

Même scepticisme de la part de Hans-Jürg Keller, vice-recteur de la section pédagogie de l'Université de Zurich. Selon lui, cette heure de devoirs à l'école prive les élèves d'un apprentissage: celui de l'autonomie.

Ton opinion