«Lavaux»: Dézaley et Calamin deviennent des AOC
Actualisé

«Lavaux»Dézaley et Calamin deviennent des AOC

Le gouvernement vaudois a attribué le label officiel aux productions viticoles du Dézaley et du Calamin pour renforcer leur visibilité et accroître leurs chances sur le marché.

L'AOC constitue une garantie de qualité et un atout commercial auprès des consommateurs, souligne le canton dans un communiqué. Il répond ainsi à la sollicitation de la Communauté interprofessionnelle du vin vaudois (CIVV).

Les deux nouvelles AOC sont soumises à des exigences de qualité supplémentaires par rapport aux autres AOC. Les vins provenant des zones du Dézaley et du Calamin sont obligatoirement des Grands crus et doivent remplir des obligations bien précises.

Ces vins ne peuvent être assemblés qu'à hauteur de 10% maximum avec d'autres vins issus de la région de Lavaux. Le coupage est interdit et la mention du millésime est obligatoire. La teneur en sucre doit être de 6 à 7 degrés Oechslé supérieure à celle des autres AOC pour les chasselas et de 10 degrés Oechslé pour les vins rouges.

Si ces teneurs en sucres ne sont pas atteintes, le vin portera l'AOC régionale «Lavaux», souligne le canton. La situation particulière des zones du Dézaley et du Calamin a été ancrée dans la réglementation vaudoise dès 1949. Le terroir très particulier de ces deux régions a été reconnu en outre dans l'étude des terroirs de 2004. (ats)

Ton opinion