Actualisé 14.01.2008 à 19:57

Diana ne voulait pas épouser Dodi

La princesse Diana n'envisageait pas d'épouser son dernier compagnon Dodi Al-Fayed, a affirmé l'ex-majordome de la princesse de Galles, Paul Burrell.

Au moment de sa mort, en 1997, elle aimait toujours le cardiologue pakistanais Hasnat Khan.

M. Burrell témoignait dans le cadre d'une audience publique de l'enquête judiciaire sur la mort de Diana et Dodi dans un accident de voiture, dans la nuit du 30 au 31 août 1997 à Paris. Selon lui, la bague retrouvée chez Dodi au soir de l'accident «n'était pas une bague de fiançailles, mais un témoignage d'amitié». «Cela ne voulait rien dire», a-t-il ajouté devant les jurés.

«Amitié»

Il a décrit la relation entre Diana et Dodi comme une «amitié très récente qui devenait progressivement autre chose». Mais interrogé pour savoir si à son avis Dodi était «l'élu» de son coeur, M. Burrell a répondu par la négative.

Selon l'ancien confident de la princesse, qui a travaillé à son service pendant plus de dix ans, la liaison affichée entre Diana et Dodi était en fait un «message» à destination de M. Khan, dans l'espoir de le reconquérir.

Le père de Dodi, le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed, a toujours clamé que cette bague était la preuve que son fils allait demander Lady Di en mariage, point de départ de ses allégations sur un complot pour éliminer le couple. Selon M. Al-Fayed, son fils allait faire sa demande en mariage le soir de l'accident.

Mariage envisagé avec Hasnat Khan

Paul Burrell a estimé lundi que Diana et Dodi al-Fayed avaient entamé leur relation après des vacances de la princesse sur le yacht du fils de Mohamed Al-Fayed à l'été 1997. Durant ces vacances la princesse était toujours amoureuse du cardiologue pakistanais Hasnat Khan, qui avait mis fin à leur relation à la mi-juillet.

En août 1996, «la princesse avait sérieusement envisagé d'épouser Khan», a-t-il déclaré aux jurés. «Elle m'a demandé s'il était possible d'organiser un mariage privé entre eux. Des projets étaient en cours pour que Hasmat puisse avoir ses appartements au palais de Kensington» où résidait la princesse après son divorce du prince Charles, a-t-il ajouté.

Traitée de «putain»

Evoquant une conversation téléphonique que Diana l'avait invité à écouter, le majordome a en outre révélé que la mère de cette dernière, Frances Shand Kydd, décédée en 2004, «avait traité la princesse de putain, dit qu'elle traînait avec des sales musulmans, que c'était honteux et bien d'autres choses très désobligeantes». La princesse avait rompu avec sa mère suite à cet épisode.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!