drame: DiCaprio et Crowe: même combat!
Actualisé

drameDiCaprio et Crowe: même combat!

Le réalisateur Ridley Scott ne se renouvelle pas, mais il parvient, comme à son habitude, à nous tenir en haleine durant deux heures.

par
Olivier Delaloye

Le metteur en scène de «Blade Runner» ou du premier volet d'«Alien» se passionne depuis toujours pour les Etats-Unis. Plus qu'un autre, Ridley Scott s'intéresse particulièrement aux conflits récents orchestrés dans ce pays, de la guerre du Golfe à celle d'Afghanistan, se questionnant sur les choix des dirigeants américains.

Avec «Mensonges d'Etat», il soulève des questions maintes et maintes fois posées sur le terrorisme. Le meilleur homme de terrain des renseignements américains doit contrer les objectifs sanglants d'un chef terroriste. Il va être aidé dans sa lourde tâche par un vétéran de la CIA. Lorgnant du côté du «Royaume» de Peter Berg, «Mensonges d'Etat» n'a pas la même efficacité nerveuse de sa mise en scène, mais il peut compter sur deux acteurs en pleine possession de leurs moyens. La complicité à distance entre Leonardo DiCaprio, en agent infiltré pris par ses émotions, et Russell Crowe, en stratège froid et manipulateur, est la réussite de ce film souvent haletant.

Grâce aux nombreux bonus, on découvre différents secrets sur la fabrication de ce film, de la mise en scène au choix du Maroc comme lieu principal de tournage.

«Mensonges d'Etat», de Ridley Scott, avec Leonardo DiCaprio, Russell Crowe.

Gagnez 5 DVD:

Ton opinion